Les actualités express

Des sanctions administratives contre trois policiers de Lévis
Trois agents du Service de police de la Ville de Lévis font présentement l'objet de sanctions administratives suite à une enquête interne réalisée concernant leurs méthodes d'enquête. Deux des policiers concernés ont été réaffectés à des tâches administratives et un autre a été suspendu avec salaire suite à une enquête interne déclenchée à l'initiative du Service de police, déclarait vendredi la direction de la police de Lévis dans un communiqué de presse laconique. Le dossier des trois policiers a également été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales, qui aura à déterminer s'il y a lieu de déposer des accusations contre eux après avoir complété son enquête. Le président de la Fraternité des policiers de Lévis, Marc Allard, a confirmé que trois de ses membres avaient fait l'objet de sanctions, mais a préféré attendre les résultats de l'enquête du Directeur des poursuites criminelles et pénales avant de commenter davantage.  Ian Bussières
***
Jeune homme arrêté pour pornographie juvénile
Un jeune homme de Québec a été arrêté pour plusieurs infractions relatives à la pornographie juvénile, a rapporté la Sûreté du Québec (SQ). Jonathan Rémillard-Duchesne a comparu, vendredi, au palais de justice de Québec, où des accusations de possession, de production et de distribution de pornographie juvénile ont été portées contre lui. Les policiers du Service des enquêtes sur les crimes majeurs et de l'Équipe d'enquêtes sur l'exploitation sexuelle des enfants sur Internet (ESEI) ont saisi du matériel informatique dans la résidence de l'accusé, à Québec. Une perquisition a aussi été menée dans une résidence de Saint-Aimé-des-Lacs. La SQ invite le public à signaler toute situation d'exploitation sexuelle des jeunes sur Internet à l'adresse cyberaide.ca.  La Presse canadienne
***
Quinquagénaire de Lévis portée disparue
Huguette Roux
La police de Lévis demande l'aide de la population afin de tenter de retrouver Huguette Roux, 55 ans, portée disparue depuis deux semaines. La quinquagénaire du secteur Saint-Nicolas a été vue pour la dernière fois vers 21h30 au bar South Side de la route Marie-Victorin le 31 mars. Sa voiture a été localisée trois jours plus tard dans le secteur du pont de Québec, toujours à Saint-Nicolas. Au moment de sa disparition, elle portait un pantalon de similicuir, un manteau de fausse fourrure trois-quarts de couleur foncée avec un foulard et des bottes à talons aiguille. Elle mesure 5 pieds et 8 pouces, pèse 125 livres, a les cheveux bruns et se ferait parfois appeler Sandrine. D'importantes recherches ont été réalisées dans le secteur où la voiture de Mme Roux a été retrouvée, mais n'ont malheureusement pas permis de la localiser. La femme souffre de problèmes de santé et sa famille craint pour sa sécurité. La police sait que des clients se trouvaient à l'extérieur du bar quand Mme Roux l'a quitté et demande à toute personne qui pourrait l'avoir vue quitter le stationnement du commerce de composer le 418 835-4960, poste 4494. Toute information sera traitée de façon confidentielle. Ian Bussières
***
L'embâcle cède, mais ne cause pas de dommage
Les mouvements de glaces importants survenus tôt vendredi matin sur la rivière Beaurivage n'ont finalement pas causé de dommage à Lévis alors que l'embâcle qui était en amont du pont de la route du Pont a cédé. Les glaces n'ont fait aucun dommage sur leur passage et le niveau d'eau de la rivière a diminué durant la journée. Les équipes de surveillance de la rivière ont pu réagir rapidement quand les glaces ont atteint le secteur de Saint-Étienne alors que des excavatrices installées sur le pont ont pu les briser à mesure qu'elles arrivaient, évitant ainsi toute accumulation. Aucun débordement n'a été noté sur le territoire lévisien et il n'a pas non plus été nécessaire de fermer des rues ou d'évacuer des résidences. Les équipes de surveillance demeureront sur place au cours des prochains jours puisque même si une grande partie de l'embâcle s'est défait, les conditions météo des prochains jours pourraient causer une nouvelle hausse du  niveau de la rivière.  Ian Bussières