Même si elle a reçu un avis de non-conformité pour le premier dôme, l'entreprise Arrimage Québec va de l'avant avec un second silo.

Les 13 promesses de l'année pour Québec

La scène municipale est ponctuée de plans de construction, d'échéanciers et de projections. Des promesses parfois honorées, bafouées ou simplement tombées dans l'oubli. Pour donner le ton à 2014, Le Soleil a recensé 13 promesses concernant la ville de Québec. Des engagements en matière de transport, d'habitation et de loisirs qui doivent tous se concrétiser d'ici le 31 décembre, si l'on se fie à la parole des autorités. Certaines promesses seront respectées sans l'ombre d'un doute, alors que d'autres seront peut-être reportées... Tour d'horizon.
>> Étude sur le tramway
Québec doit-elle se doter d'un tramway? La première étape vers la conception d'un système de transport collectif moderne se joue cette année, alors que doit être rendue publique l'étude de préfaisabilité du tramway. Le document doit aborder autant la pertinence du tramway, les coûts de construction que les tracés envisagés. À noter que le maire de Québec, Régis Labeaume, s'est montré hésitant juste avant la dernière campagne électorale quant à l'implantation d'un tramway. La Ville de Québec ne met pas un sou non plus dans cette étude. La facture de 4,3 millions $ sera payée par le gouvernement provincial, qui n'a toujours pas promis de somme pour un tramway dans la capitale.
>> Le cas du zoo de Québec
Le zoo de Québec a disparu de la capitale en 2006. Plusieurs politiciens ont promis depuis de trouver une nouvelle vocation à l'immense terrain de Charlesbourg. L'automne dernier, la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, a promis de régler le cas du zoo de Québec une fois pour toutes. Un comité a été formé. Un appel de propositions sera lancé. Aucune option n'est exclue, même celle d'un zoo. L'avenir du zoo de Québec et sa vocation précise seront connus d'ici la fin de 2014, a assuré la ministre du Parti québécois.
>> Un avenir pour le covoiturage?
Le covoiturage dans les voies réservées n'est pas permis à Québec, sauf pour une courte portion de l'autoroute Dufferin-Montmorency. Une étude promise pour 2014 doit toutefois déterminer si la ville peut ouvrir ses voies réservées aux covoitureurs. Le document évaluera la pertinence d'un réseau structuré de voiturage à Québec, autant sur les autoroutes que sur les boulevards. Le covoiturage sera-t-il enfin reconnu? Pour deux ou trois personnes? L'autoroute Robert-Bourassa sera-t-elle considérée? Les réponses cette année.
>> Les écoquartiers sortent de terre
La Ville de Québec a reporté à de nombreuses reprises les projets d'écoquartier. Les appels d'offres initiaux ont pris du temps et ont finalement été remportés par le promoteur Sébastien Leboeuf. Celui-ci a toutefois abandonné coup sur coup les deux projets de D'Estimauville et de la Pointe-aux-Lièvres. La Ville de Québec a ensuite repris le contrôle du dossier, puis annoncé un projet de logement social et une tour de condos en bois dans la Pointe-aux-Lièvres. La construction doit débuter dès le printemps, a promis la Ville.
>> Manège militaire... dans Sainte-Foy
Le symbolique Manège militaire ravagé par les flammes sur les Plaines ne sera pas reconstruit avant 2017. Cette année, c'est plutôt de celui de Sainte-Foy qui doit voir le jour. La Défense nationale doit détruire une quarantaine de maisons dans le secteur derrière le boulevard Hochelaga. Le manège de deux étages remplacera les maisons. Le projet de 17 millions $ doit sortir de terre cette année. La Ville de Québec a été critique relativement à ce projet, préférant augmenter la densité urbaine avec des projets d'habitation.
>> Le sort de l'anneau de glace
Le prochain équipement sportif professionnel doit être un anneau de glace couvert, conviennent politiciens et athlètes depuis des années. Sauf que l'anneau de glace couvert se fait attendre. Le projet devrait débloquer cette année. Le gouvernement fédéral doit annoncer au printemps son nouveau programme d'infrastructures. Le gouvernement provincial et la Ville de Québec attendent cette enveloppe financière pour lancer enfin le projet d'anneau - si Ottawa octroie le financement. Reste à savoir où l'anneau de glace verra le jour, s'il sera incorporé ou non au campus de l'Université Laval.
>> Des poubelles dans le Vieux-Québec
Après des années de tergiversations, les touristes et les citoyens pourront enfin recycler dans les rues du Vieux-Québec. Auparavant, toutes les canettes et les autres produits récupérables des marcheurs finissaient dans les ordures de ce quartier historique. Le ministère de la Culture avait notamment refusé un modèle de poubelle avec recyclage présenté par la Ville, disant vouloir protéger le patrimoine. Or, un nouveau modèle a été accepté fin 2013. Et les nouvelles poubelles doivent être installées cette année... Sauf que la Ville se donne trois années complètes pour changer les réceptacles.
>> L'heure juste à l'hôtel de ville
La Ville de Québec n'a toujours pas déballé son cadeau pour 2008 en provenance du Jura Suisse. La monumentale horloge du pays célèbre pour sa précision du temps est terminée depuis 2010. C'est la capitale qui n'arrivait pas à se brancher, la logeant dans Saint-Roch avant de changer d'idée. Avec six années de retard, la Ville de Québec installera finalement l'horloge de 3,5 mètres de haut et de 1500 kg dans les jardins de l'Hôtel-de-Ville. Elle doit donner l'heure juste aux citoyens et aux touristes dès la fête du Travail cette année.
>> Un deuxième silo
Le port de Québec devrait accueillir un deuxième immense silo blanc en 2014. Même si elle a reçu un avis de non-conformité du ministère de l'Environnement pour le premier dôme, l'entreprise Arrimage Québec va de l'avant avec un second silo. La toile blanche est déjà commandée et arrivera prochainement. Le socle servant à la construction du silo est également en place depuis l'automne. Le premier silo n'avait eu besoin que d'une nuit pour surgir dans le port de Québec. Arrimage Québec promet qu'elle informera la population avant que le dôme blanc jumeau n'apparaisse dans le paysage portuaire.
>> La fin du Ludoplex
Le salon de jeux de Loto-Québec est mal-aimé depuis des années. Mal situé, pas toujours rentable, dénoncé par le maire en tant que «problème social» : le Ludoplex dérange. En 2014, le salon de jeux d'ExpoCité connaîtra des changements majeurs. Le gestionnaire du nouvel amphithéâtre, Québecor, chassera dès le mois de mai tous les occupants du Ludoplex pour y installer des bureaux. Où ira le salon de jeux? Changera-t-il de vocation? Aucune annonce en ce sens. Les employés sont inquiets. Chose certaine, c'est la fin du Ludoplex dans sa forme actuelle d'ici quelques mois.
>> Une palestre dans Charlesbourg
La gymnastique a connu un progrès fulgurant ces dernières années. Pas moins de 3500 jeunes pratiquent le sport à Québec. Les installations sont toutefois déficientes. La Ville de Québec a annoncé deux nouvelles palestres de gymnastique, dans Charlesbourg et dans Sainte-Foy. Le premier complexe consacré à la gymnastique dans Charlesbourg accueillera les amateurs d'ici la fin de l'année. Celui de Sainte-Foy doit suivre d'ici 2015.
>> Côte Gilmour à l'année
Après des années de débats et de controverses, la côte Gilmour sera fermée la plus grosse partie de 2014. Mais c'est pour mieux rouvrir - pour la dernière fois - à l'automne. Des travaux de 8,2 millions $ auront lieu tout au long de 2014 pour permettre le passage des automobilistes été comme hiver. La pente doit être corrigée et la côte solidifiée. Des fouilles archéologiques sont requises avant de procéder à certains travaux. La Ville espère une ouverture de la côte Gilmour avant la fin de l'automne.
>> Des radars photo mobiles
Le maire de Québec souhaite des radars photo mobiles depuis un bon bout. Des citoyens inquiets par la vitesse dans les quartiers résidentiels sont aussi dans l'attente. Les cinémomètres mobiles devaient arriver en 2013. Le gouvernement provincial a plutôt annulé l'appel d'offres, jugeant les prix trop élevés. Le processus doit reprendre, et on promet des radars photo mobiles d'ici la fin de l'année.