Le maire de Lévis Gilles Lehouillier
Le maire de Lévis Gilles Lehouillier

Lehouillier refuse de s’avancer sur son avenir politique

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ne s’est pas mouillé à confirmer s’il sollicitera ou non un troisième mandat lors des élections municipales prévues en 2021. «Je ferai connaître ma décision bientôt sur mes intentions.»

Comme son homologue de Québec, le maire Lehouillier est demeuré assez évasif au sujet de son avenir en politique municipale. Il compte prendre le temps des Fêtes pour y réfléchir.

«La période des Fêtes est un moment propice pour la réflexion», s’est-il contenté de dire, laissant entendre qu’il devrait faire connaître sa décision au début de 2021.

Cette déclaration survient quelques jours à peine après l’annonce officielle, à un an des élections municipales, de la mise sur pied de Repensons Lévis, un nouveau parti politique.

«Être élu c’est un privilège et ce privilège il ne vous appartient pas, il appartient à la population lévisienne. L’avantage d’avoir d’autres équipes, c’est que ça permet de faire des débats de fond», a commenté le maire.  

90% des engagements réalisés

Même s’il laisse planer le doute quant à sa candidature, M. Lehouillier s’est dit confiant que les projets entamés depuis son entrée en poste en 2013 seront menés à bien, même advenant le cas qu’il ne se représente pas à la mairie l’an prochain.

«Je ne fais pas partie des irremplaçables […] Ce que je souhaite par contre, c’est que peu importe la décision que je vais prendre, [je vais] m’assurer que l’équipe va pouvoir composer avec une situation saine à la Ville de Lévis.»

Lors d’une conférence de presse virtuelle, il a dressé le bilan des trois dernières années en compagnie de ses conseillers municipaux.

À un an de la fin de son mandat, l’administration municipale se félicite que 90% des promesses faites lors de la campagne de 2017 ont jusqu’ici été réalisées ou sont en cours de réalisation.

«On peut vous assurer d’ores et déjà qu’avec la planification qu’on a faite, nous allons atteindre 100% des engagements qu’on a pris lors de la dernière campagne électorale» assure le maire Lehouillier.

La fluidité de la circulation, la pérennité des infrastructures, l’entretien des rues, la mobilité durable, la mise à niveau des infrastructures sportives, l’aménagement des grands parcs urbains, l’entretien et le développement de nouveaux parcs, le soutien aux organismes du milieu, font partie des dossiers énumérés pendant une longue présentation par le chef de l’équipe Lévis Force 10.

L’économie, pas freinée par la pandémie

Si le maire de Lévis se targue d’être à la tête de l’une des villes du Québec présentant une forte croissance depuis un bon moment déjà, il semble que le contexte de la crise sanitaire n’a pas freiné cette «vigueur économique» lévisienne, s’est-il réjouit.  

À titre d’exemple, la Ville prévoyait en effet seulement 500 nouvelles unités d’habitation pour 2020, au moment d’annoncer son plan d’action de relance de l’économie locale en avril en raison de la pandémie.

En date du 31 octobre, des permis de construction avaient été accordés pour 1746 unités résidentielles, une augmentation de 34% par rapport à 2019. Les investissements industriels privés ont eux aussi bondi de 57%.