La suggestion laisse craindre à plusieurs citoyens que les ruelles deviennent des voies de transit pour les automobilistes qui ne résident pas dans le secteur. On s’inquiète de la vitesse possible et d’une hausse des passages automobiles.
La suggestion laisse craindre à plusieurs citoyens que les ruelles deviennent des voies de transit pour les automobilistes qui ne résident pas dans le secteur. On s’inquiète de la vitesse possible et d’une hausse des passages automobiles.

Le tramway changera le visage des ruelles du Vieux-Limoilou

Les ruelles du Vieux-Limoilou ne seront peut-être plus tout à fait les mêmes après 2026. La Ville propose d’utiliser celles entre les 8e et 13e rues pour boucler le passage des automobiles qui se buteront à des culs-de-sac avec le passage du tramway sur la 1re Avenue. Le Bureau de projet du réseau structurant de transport en commun (RSTC) a présenté mardi le projet d’insertion du tramway dans le Vieux-Limoilou et les impacts, négatifs pour certains, positifs pour d’autres, sur les ruelles du secteur. Une soixantaine de résidents participaient à la rencontre virtuelle d’information.

Le RSTC propose de transformer en cul-de-sac les 7e, 8e, 9e, 11e et 12e rues. Chaque intersection avec la 1re Avenue deviendrait une place publique végétalisée. Mais parce qu’il faudra toujours se rendre jusqu’à sa résidence et pouvoir effectuer une manoeuvre de retournement pour accéder à la 2e Avenue, seule issue possible, les ruelles serviront de lien routier pour compenser les culs-de-sac.

D’entrée de jeu, la suggestion laisse craindre à plusieurs citoyens que les ruelles deviennent des voies de transit pour les automobilistes qui ne résident pas dans le secteur. On s’inquiète de la vitesse possible et d’une hausse des passages automobiles.

À plusieurs reprises, Samir Akchiche, membre du Bureau de projet, a plutôt soutenu que les ruelles ne subiront pas une augmentation de la pression automobile. Selon lui, elles seront empruntées en grande partie, comme actuellement, par les résidents seulement. De plus, a-t-il mentionné, elles seront configurées pour favoriser une circulation à très basse vitesse. 

«Opération séduction»

Un des participants a qualifié la rencontre «d’opération séduction». Et pour cause. Selon la proposition, toutes les ruelles seraient réaménagées et plus vertes, jusqu’aux entrées des résidents selon les esquisses présentées. De plus, la Ville prendrait en charge le déneigement.

Il reste que plusieurs s’interrogent. On sentait parfois, mardi, une impression de dépossession des «mythiques ruelles». Par exemple, un citoyen se questionne à savoir si les enfants pourront toujours y jouer en toute sécurité. Un autre voit d’un mauvais oeil le passage des camions de collecte de matières résiduelles. Enfin, des questions surgissent également pour les résidents de la 2e Avenue où, inévitablement, plus de véhicules circuleront.

Il sera toujours possible de traverser à quatre endroits la plateforme du tramway qui roulera du côté est de la 1re Avenue. Ces artères toujours accessibles à partir de la 1re Avenue sont les 4e, 10e et 13e rues.

Aussi, la Ville prévoit un bouclage entre les 5e et 6rues par l’aménagement d’une voie circulaire en bordure de la 1re Avenue où la largeur de l’artère le permet. Enfin, la 7e rue deviendrait à double sens pour permettre le bouclage.

Il s’agit là d’une proposition qui peut encore évoluer, ont insisté les membres du Bureau de projet. 

Une ruelle du Vieux-Limoilou avant
Une ruelle du Vieux-Limoilou après