Initialement prévu vendredi le 15 juin, le lancement du parvis ouvert à tous a dû être reporté à samedi, dû à des travaux sur l'église Saint-Charles-de-Limoilou.

Le SPOT ouvre ses portes pour l'été

La quatrième édition du SPOT — pour Sympathique parvis ouvert à tous, notez le changement au nom — ouvrait ses portes samedi soir sur le parvis de l'église Saint-Charles-de-Limoilou, sur la 8e Avenue.

Une quarantaine d'étudiants de la Faculté d'Aménagement, d'Architecture, d'Art et de Design (FAAAD) de l'Université Laval sont derrière le projet cette année. Leur travail, soutenu et supervisé par neuf firmes d'architecture de la région, a pour but de mettre en lumière le patrimoine vivant de la ville. 

On prévoit cette année la présence d'au moins un restaurant-bar et d'un bar éphémère sur le site. Mais une nouveauté s'ajoute cette fois: la totalité des installations du SPOT sont faites de bois.

En constante augmentation, le budget de l'organisme frise cette année les 200 000$, selon les informations de Radio-Canada. La Ville de Québec, l'un des principaux collaborateurs, fournit près du quart de ces fonds. Le reste provient de divers partenaires, mais aussi d'une campagne de sociofinancement sur La Ruche, lancée il y a quelques jours.

Samedi en début de soirée, plus de 2300$ avaient déjà été amassés sur un objectif global de 10 000$, fixé au préalable par l'organisation. 

Installé une fois dans le Vieux-Québec, puis dans Saint-Roch et Saint-Sauveur, le SPOT promet de poursuivre sa mission première encore une fois cette année, qu'est celle de développer des liens forts dans sa communauté.

Initialement prévu vendredi le 15 juin, le lancement du parvis ouvert à tous a dû être reporté à samedi, dû à des travaux sur l'église Saint-Charles-de-Limoilou. «Nous sommes conscient de l'impact de cette décision, mais nous espérons vous compter tout de même parmi nous afin de lancer l'édition 2018 comme il se doit, avait déclaré le groupe sur ses réseaux sociaux. Nous vous promettons une ouverture à la hauteur de vos attentes.»

L'art au premier plan

En levée de rideau et en fin de soirée, le collectif Funk Connection et ses airs estivaux animaient l'inauguration du nouvel endroit branché. Celui-ci promet d'ailleurs d'être fort couru cet été, à l'image du vif succès qu'a connu ses dernières moutures par le passé dans la capitale. 

Les porte-paroles du SPOT se sont adressés à la foule réunie pour l'occasion peu après 18h30.

«Entrée gratuite, site enchanteur, artistes talentueux et plaisir garanti, donc AUCUNE raison de ne pas venir fêter avec nous!», a lancé le comité-organisateur peu avant l'événement, samedi après-midi, via les réseaux sociaux. 

Rappelons que huit artistes de la relève étaient des festivités dans le cadre du spectacle Destination Chanson Fleuve, présenté par l'organisme Petite-Vallée. 

Parmi ceux-ci, le public était invité à découvrir les talents émergents que sont Maxime Auguste, Jeanne Côté, Alicia Deschênes, Pierre-Hervé Goulet, Marion Cousineau, Émilie Landry, Nicolas Gémus ou Adélys. La grande majorité de ces artistes sont natifs du Québec, sauf Landry, du Nouveau-Brunswick et Adélys, natif d'Evreux en France.

En vidéo