Le SPOT, pour «Sympathique place ouverte à tous», à sa première année, dans Saint-Roch. 

Le SPOT choisit finalement l'Îlot des Palais

Ne voulant pas «forcer les choses», le comité du SPOT (sympathique place ouverte à tous) choisit finalement de s'installer à l'Îlot des Palais, dans le Vieux-Québec, plutôt que dans le stationnement en face du Centre culture et environnement Frédéric Back, dans le quartier Montcalm.
Cette décision a été prise après qu'un petit groupe de citoyens, opposés au projet, ait lancé une pétition pour bloquer la venue du SPOT dans le secteur. En riposte à cette pétition, un autre regroupement de résidents avait lancé une initiative pour recueillir un appui populaire au projet. Finalement, le comité a tranché en faveur de l'Îlot des Palais, où le projet a reçu un fort soutien de la part des résidents avoisinants qui étaient invités mercredi soir dernier, lors d'une rencontre citoyenne, à partager leurs impressions sur l'initiative. 
La pression exercée par les citoyens voisins du stationnement du Centre Frédéric Back a eu raison du comité organisateur. Ce dernier a préféré ne pas compromettre la nature du projet en cherchant à se soumettre aux exigences des personnes contestataires. François Bail, le président du SPOT, a avancé que le comité organisateur était prêt à revoir la programmation estivale pour limiter les désagréments liés à certaines activités. Cependant, les citoyens demandaient que la sympathique place ne soit qu'un aménagement éphémère, ce qui, estime M. Bail, ne rejoint pas l'objectif de l'événement. 
«On est vraiment déçus»
«C'était notre coup de coeur, le Centre Frédéric Back», a-t-il indiqué. L'étudiant en architecture à l'Université Laval ne cache pas sa déception. «On est vraiment tristes, on voulait aller en haute ville. On est vraiment déçus. On a déçu certains de nos partenaires», a-t-il souligné. Depuis sa création en 2015, le SPOT s'est installé dans les quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur. Les organisateurs lorgnaient la haute ville pour cette troisième présentation. Mis à part le stationnement du Centre Frédéric Back, d'autres sites avaient été évalués, mais aucun ne satisfaisait les critères des organisateurs. 
Quoi qu'il en soit, l'Îlot des Palais, situé non loin de la rue Saint-Paul et de la gare du Palais, est «une bonne consolation». François Bail reconnaît le potentiel de ce site qui se métamorphosera durant quelques semaines cet été.