La bibliothèque Monique-Corriveau est située dans l'arrondissement Sainte-Foy.

Le site des bibliothèques de Québec au ralenti

Les utilisateurs des services en ligne de la bibliothèque de Québec doivent prendre leur mal en patience. Depuis vendredi, le catalogue Astrolabe et la consultation de son dossier par Internet est particulièrement laborieuse.
«Le service Astrolabe éprouve actuellement des problèmes majeurs pouvant perturber et ralentir son utilisation. La Ville de Québec tente de rétablir la situation dans les plus brefs délais. Nous nous excusons pour les désagréments occasionnés et vous remercions de votre patience», peut-on lire sur la page d'accueil du site bibliothequedequebec.qc.ca.
Le texte, écrit dans un bandeau jaune, a été ajouté lundi en fin de journée, a indiqué au Soleil la porte-parole de la Ville de Québec, Stéphanie Gaudreau.
«On l'a mis pour éviter de se faire dire que c'est lent», a-t-elle expliqué. Depuis vendredi, la Ville recevait en effet une tonne de communications signalant le problème technique. 
«Le catalogue fonctionne, mais il est extrêmement lent pour le moment», précise la porte-parole. Vérification faite par Le Soleil, le temps pour avoir accès à une recherche de livre en ligne où à la connexion sur son compte d'usager varie d'une fois à l'autre.
Pas de danger
Même si le fournisseur est toujours en analyse pour trouver l'origine du ralentissement, Stéphanie Gaudreau explique qu'aucunes données d'abonnés n'ont été perdues, pas plus que celles concernant les dizaines de milliers de documents recensés dans le catalogue. 
Il est aussi trop tôt pour déterminer ce qui pourra arriver si jamais des utilisateurs devaient accumuler un retard parce qu'ils ne seraient pas arrivés à renouveler un prêt en ligne. «Ce n'est pas rendu là. Ce n'est pas une perturbation du service en entier. C'est vraiment un problème de fonctionnement et de structures de serveurs», a ajouté Mme Gaudreau, en soulignant que le trouble est présentement «la priorité» au Service des technologies de l'information et des télécommunications de la Ville de Québec.