Le règlement sur les nouvelles constructions «insuffisant», selon un comité de citoyens

Des citoyens de Québec préoccupés par les nouvelles constructions reviennent à la charge. Ils ont présenté mercredi un deuxième volet de leur étude sur la densification rendue publique en septembre. Cette fois-ci, ils estiment que le règlement 2220 adopté en juillet 2014 «est insuffisant» pour bien encadrer la densification.
Les citoyens réunis au sein du Comité pour une densification respectueuse ont analysé 32 permis de construction délivrés depuis la mise en place du règlement qui vise des constructions neuves plus en harmonie avec les bâtiments voisins existants, notamment sur le plan de la hauteur, de son alignement ou des matériaux utilisés. Sur ces 32 permis, 28 maisons sont construites ou en voie de l'être alors que quatre n'ont pas encore levé de terre. Le comité estime que 39 % des maisons sont «moins acceptables». «L'arrivée du règlement 2220 n'a pas empêché les promoteurs de ces maisons de poursuivre sur leur lancée, c'est-à-dire avoir peu de soucis pour l'intégration, et ce, en démolissant des maisons, parfois en bon état, pour les remplacer par des maisons au gabarit imposant, avec peu ou pas de végétation et ayant peu ou pas de dégagement latéral», peut-on lire dans le rapport d'une vingtaine de pages.