Même si le projet en est à ses débuts, un panneau annonçant la disponibilité de locaux commerciaux est déjà installé sur le terrain situé à l'intersection du chemin de la Canardière et du boulevard des Capucins.

Le promoteur de l'îlot Esso derrière un projet près du Cégep Limoilou

Après celui de coopérative d'habitation qui a échoué, un nouveau projet immobilier se dessine sur le terrain vague situé à côté du Cégep Limoilou, à l'intersection du chemin de la Canardière et du boulevard des Capucins.
l s'agit d'une construction mixte comprenant des commerces et des logements. Et c'est le jeune promoteur David Grondin qui est derrière ce projet embryonnaire. «Nous sommes au tout début», a-t-il expliqué au Soleil, préférant ne pas fournir davantage de détails sinon son enthousiasme d'investir pour la première fois dans ce secteur de la ville.
«J'aime construire dans les milieux urbains, bâtis», a fait valoir celui qui érige présentement le George-Étienne à l'angle de Cartier et de René-Lévesque en haute ville. Trois ans de planification et un référendum ont été nécessaires avant que la nouvelle bâtisse de quatre étages lève de terre à l'îlot Esso. Des logements locatifs ainsi que des commerces, dont une succursale de Chocolats Favoris, y éliront domicile.
En 2010, la coopérative Zone et le Cégep Limoilou avaient imaginé une coopérative d'habitation de 200 logements et d'une valeur de 35 millions $ sur le terrain vacant de Limoilou qui venait d'être acheté par la Ville de Québec. Le projet est mort dans l'oeuf.