Myriam-Yasmine Keboul dans les bras de sa mère, Rima Aimeur.

Le premier bébé de 2014 à Québec est né au CHUL

La petite Myriam-Yasmine Keboul a été le premier bébé à se pointer le bout du nez en 2014 à Québec, poussant ses premiers cris à minuit, 14 minutes et 44 secondes au Centre mère-enfant du Centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL). Une belle petite fille de sept livres, bien en santé, qui, au dire de la gynécologue-obstétricienne qui a travaillé à son accouchement, représente bien l'année 2013 qui s'était terminée 14 minutes plus tôt...
«Je trouvais que ça faisait un beau clin d'oeil à l'actualité parce qu'il s'agit d'une famille musulmane et la mère porte le voile!» s'exclame au bout du fil Dre Line Blackburn. «On a tellement parlé de la charte [des valeurs québécoises] dernièrement que je trouvais que ça faisait vraiment spécial pour 2014.»
Les parents de Myriam-Yasmine, Rima Aimeur et Mohamed Keboul, ont préféré vivre dans l'intimité l'arrivée de leur deuxième enfant, acceptant néanmoins de se faire prendre en photo pour les médias. «La mère a mis son foulard rose pour la photo, ce que je trouve vraiment cute car elle est maman de deux filles.»
Line Blackburn, qui cumule plus de 20 ans d'expérience dans les accouchements, en était au moins à son septième bébé de l'année depuis quelque temps. «On dirait que je suis indétrônable pour ça!» s'amuse-t-elle à dire.
Selon elle, le premier bébé de l'année ne fait pas que la fierté des parents, mais aussi du personnel et de l'hôpital qui le voient naître. «C'est toujours plaisant de travailler un 31 décembre, parce qu'il y a toujours une espèce d'effervescence à cause du jour de l'An. Mais, en même temps, on a un travail à faire. C'est toujours la santé de la mère et de l'enfant qui compte le plus.»
Deux autres poupons sont nés au CHUL dans la nuit marquant le passage à la nouvelle année, dont un autre sous les bons soins de Dre Blackburn, vers 1h du matin. «J'avais deux patientes susceptibles de donner naissance au premier bébé de l'année à Québec. Dans ce temps-là, les familles veulent savoir c'est qui, mais il n'y a pas de course, pas de compétition», assure la médecin.
La compétition serait toutefois bien présente avec la région de Montréal, qui ravit souvent le titre du premier bébé de la province, comme c'est le cas cette année.
Une course serrée 
La lutte aura été chaude, mais c'est finalement la petite Mila Aurora Matajic qui a été la première à voir le jour dans la province. La fille de Mélissa Thibodeau et Peter Matajic est née à minuit, une minute et huit secondes à l'Hôpital général juif de Montréal.
Au départ, il avait été annoncé que le premier bébé de l'année était Yara Lydia Salmi, fille de Aouatef Mokrani et de Sofiane Salmi, née à minuit, une minute et cinquante secondes au Centre hospitalier St. Mary's, affilié à l'Université McGill. Les deux enfants et leur famille se portent bien.