Le 3 juin, la Ville alléguait qu’un «détour» par de Marly serait trop couteux, de 100 à 120 millions $ supplémentaires. Aussi, le temps de trajet serait augmenté de quatre à six minutes.

Le pdg de Revenu Québec déçu du tracé du tramway

Dans une lettre envoyée jeudi, le pdg de Revenu Québec, Carl Gauthier, invite les 3100 employés de l’édifice de la rue de Marly à se prononcer s’ils veulent que la Ville de Québec fasse passer le tramway devant les portes du siège social.

«C’est avec déception que j’ai constaté que le tracé présenté n’inclut aucun arrêt à l’édifice de Marly […] C’est pourquoi je souhaite entendre votre opinion sur le sujet.»

C’est ainsi que M. Gauthier commence son message aux employés qui peuvent de lundi à mercredi signer une pétition directement sur leur lieu de travail. Elle demande à la Ville d’opter pour un tracé qui passe par les boulevards du Versant Nord et des Quatre-Bourgeois jusqu’à la rue de Marly, plutôt que celui retenu derrière les résidences du Boulevard Pie-XII. 

«Je suis convaincu qu’une offre de service de transport en commun améliorée aurait un effet positif sur la qualité votre expérience-employé […] en plus de cadrer avec les objectifs de développement durable de notre organisation», conclut le pdg.

Le pdg de Revenu Québec, Carl Gauthier

Cette voix d’importance se joint à celles des résidents du boulevard Pie XII pour qui le passage du tramway dans l’emprise d’Hydro-Québec à 10 mètres de la ligne des terrains fait craindre une perte de leur qualité de vie. Ils s’inquiètent de l’impact visuel, du bruit, des vibrations et d’une perte de valeur de leur propriété. Ils ont déjà recueilli une pétition de 200 noms de citoyens du secteur.

L’instigateur de la seconde pétition destinée aux employés de l'agence, Pierre Gagné, est résident de Limoilou. Chaque matin, il prend le transport en commun pour se rendre au travail. Il déplore la décision de la Ville. «Partout, le tramway a des effets positifs, sauf pour les travailleurs de la rue de Marly. J’ai l’impression qu’on a une perte de service pour un peu plus d’un kilomètre.»

Le 3 juin, la Ville alléguait qu’un «détour» par de Marly serait trop couteux, de 100 à 120 millions $ supplémentaires. Aussi, le temps de trajet serait augmenté de quatre à six minutes.

Elle a aussi écarté le second trajet directement sur Pie-XII parce qu’il trop d’impacts sur le milieu urbain. Il implique entre 6 et 14 expropriations et des acquisitions de bandes de terrain en façade. Il y a aussi trop de risques d’impact sonore et de perte de vitesse du tramway, a évoqué le président du RTC, le conseiller Rémy Normand.

Des soirées d’information sur le projet de réseau structurant en transport en commun, incluant le tracé du tramway, sont prévues mardi et jeudi 11 et 13 juin, et le mardi 18 juin.