Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier

Le maire Lehouillier reprend le boulot après une grippe

Après une semaine d'absence en raison d'une vilaine grippe, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, est de retour au travail à temps pour le conseil municipal de ce soir.
Le maire de Lévis a été mis K.O. par une grippe qui l'a laissé sans forces et alité une bonne partie de la semaine dernière. C'est le maire suppléant, Robert Maranda, qui l'a remplacé lors d'une série d'engagements, notamment lors du Colloque Québec 2050, en début de semaine, ainsi que lors de l'annonce d'une nouvelle activité de mobilisation pour le pont de Québec et pour la très attendue ouverture officielle du nouveau magasin Costco au Carrefour Saint-Romuald.
Après une série de tests - on craignait d'abord une pneumonie - les médecins avaient conclu que le maire avait contracté l'influenza.
M. Lehouillier reprend donc du service aujourd'hui, a confirmé son attaché de presse, Florent Tanlet. Il présidera la séance du conseil municipal de ce soir, à l'hôtel de ville de Lévis.
On y apprendra notamment la position officielle de Lévis en ce qui concerne la création d'un nouvel organisme de concertation régional sur la Rive-Sud, en remplacement de la Conférence régionale des élus (CRÉ), qui a été abolie. Le maire Lehouillier a déjà marqué sa préférence pour la création d'une table des préfets dans la Chaudière-Appalaches, une instance moins lourde que la CRÉ. Lévis siège aussi au Forum des élus de la Capitale-Nationale.
Le dernier conseil municipal à Lévis avait été mouvementé, alors que la fille du chef intérimaire du groupe citoyen Intégrité Lévis Stéphane Blais avait été expulsée de la séance parce qu'elle tentait de filmer les débats.