Un graffiti sur lequel on peut lire «SURCONSOMMATION» a été peint en blanc et mauve sur la façade du futur Ikea de Québec.

Le futur IKEA de Québec vandalisé

Le bâtiment en construction du futur IKEA à Québec a été vandalisé en fin de semaine. Un graffiti sur lequel on peut lire «SURCONSOMMATION» a été peint en blanc et mauve sur la façade du bâtiment visible de l’autoroute 40.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) confirme qu’elle a reçu une plainte à cet effet vers 8h dimanche matin et qu’une enquête a été ouverte.  

«Des enquêteurs vont faire des vérifications pour voir si c’est possible d’identifier un ou des suspects», indique Mélissa Cliche, porte-parole du SPVQ. 

«Nous sommes au fait de l’acte de vandalisme commis sur le site de notre futur magasin de Québec au cours du week-end. Le service de police de Québec a ouvert une enquête», a réagi IKEA Canada dans une brève déclaration transmise par courriel au Soleil

À l’heure de pointe, lundi matin, le graffiti sur le mur bleu du futur IKEA était toujours visible de l’autoroute 40, près de l’intersection de l’autoroute Duplessis. 

Un entrepreneur spécialisé s’est déplacé sur le chantier en milieu d’avant-midi et a tenté de nettoyer le graffiti à l’aide d’un jet à pression. Il a pu effacer la couleur mauve du graffiti, mais n’a pas été en mesure d’effacer la couleur blanche, plus coriace. 

Plus tard dans l’avant-midi, des travailleurs du chantier ont caché les lettres avec des bâches bleues.

Pour 100 000 $ de dommages?

IKEA Canada a refusé de fournir une estimation des dommages. Selon un surintendant du chantier interrogé par le FM93, les dommages pourraient atteindre 100 000 $ s’il s’était impossible d’effacer l’inscription. 

Effacer un tel graffiti coûte beaucoup moins que 100 000 $, selon un entrepreneur spécialisé dans le domaine consulté par Le Soleil

Le remplacement du revêtement de tôle vandalisée pourrait toutefois coûter cette somme, compte tenu du prix des matériaux et de la main d’œuvre. 

«C’est un graffiti qui couvre une bonne surface du mur du commerce, donc on parle de dommages assez importants si ça ne part pas au nettoyage», indique la porte-parole de la police de Québec, Mélissa Cliche. 

Lundi, le SPVQ n’était pas en mesure de dire si une caméra sur le chantier avait filmé le méfait. 

Les travaux de construction du futur IKEA de Québec, situé au coin de la rue Mendel et de l’avenue Blaise-Pascal, ont commencé au printemps 2017. 

L’ouverture du magasin de 340 000 pieds carrés est prévue pour la fin de l’été 2018. L’entrepreneur Pomerleau pilote le projet de 85 millions $. 

Le magasin sera construit à l’intérieur du nouveau pôle commercial de 5 millions de pieds carrés du Groupe Dallaire. En tout, 14 autres édifices seront érigés sur ce site situé au sud de l’autoroute Charest et à l’ouest de l’autoroute Duplessis.

Ce nouveau mégacentre commercial sera l’un des plus imposants à voir le jour à Québec. Les investissements atteindront les 300 millions $. 

C’est la première fois que le bâtiment en construction du futur IKEA est la cible de vandalisme.