Plusieurs personnages historiques ont guidé les journalistes dans un tour du propriétaire, lundi, au Château Frontenac. Parmi eux, le comte qui a donné son nom à l’établissement et ex-gouverneur de la Nouvelle-France, Sieur Louis de Buade.

Le Château Frontenac fête en grand ses 125 ans

Monument le plus connu de Québec, établissement de réputation internationale et point de chute de plusieurs personnalités, le Château Frontenac compte célébrer en grand ses 125 ans d’existence. Au programme au cours des 12 prochains mois, une myriade de spectacles, banquets, expositions et journées spéciales.

«Le Château, c’est plus qu’un hôtel. C’est une icône, un symbole. C’est notre patrimoine, d’où l’importance de célébrer son histoire», mentionne le directeur général Robert Mercure, au terme d’une visite de presse lundi. Pour l’occasion, des comédiens incarnant le comte de Frontenac, Samuel de Champlain et la désigner Kate Reed, entre autres, ont fait découvrir aux invités le riche passé de l’établissement, inauguré le 18 décembre 1892.

Difficile de dresser la liste de toutes les activités concoctées pour cet anniversaire qu’on souhaite grandiose, d’autant plus que beaucoup de ficelles restent à attacher, souligne M. Mercure. Les amis du Château peuvent déjà encercler sur le calendrier la date du 18 décembre 2018, alors que se déroulera la Soirée du 125e anniversaire, à la salle de bal.

Les 22 et 23 décembre, une fête hivernale se tiendra sur la terrasse Dufferin afin de souligner l’ouverture de la patinoire et de la célèbre glissoire. L’hiver prochain verra le Château faire la part belle à quelques activités du Carnaval, dont la course de canots. Le groupe Les Respectables présentera un spectacle le 9 février. Une semaine plus tard, place à un opéra bouffe de l’École d’opéra de la Faculté de musique de l’Université Laval.

Une Grande fête du printemps lancera les festivités de la belle saison, en avril, avec un spectacle de l’Orchestre symphonique de Québec.

La gastronomie sera souvent à l’honneur. En août, le Rendez-vous des chefs verra 11 chefs de nations autochtones jumelés à autant de collègues de Québec. En septembre, place à la Grande fête des récoltes avec ses ateliers de cuisine et animations.

Elizabeth, Hitchcock, Céline…

L’histoire du Château est indissociable de nombreuses personnalités. Aussi, du 16 au 19 août, sera souligné le 75e anniversaire de la Conférence de Québec, une réunion militaire qui avait réunis le président américain Franklin Delano Roosevelt, le premier ministre anglais Winston Churchill et le premier ministre canadien William Mackenzie King.

Huit suites ayant fait l’objet de rénovations pour rendre hommage à des célébrités qui ont séjourné au Château seront inaugurées en avril. Autant de clins d’œil à la reine Élisabeth II, Roosevelt, Churchill, William Van Horne (ex-directeur général du Canadien Pacifique, à qui a déjà appartenu le Château), Charles De Gaulle, Alfred Hitchcock, Trudeau père et fils, et Céline Dion.

La direction compte également profiter de l’ouverture du Manège militaire, le 9 avril, pour présenter à cet endroit un congrès réunissant quelque 1300 personnes.

Hôtel le plus photographié au monde, le Château Frontenac n’en demeure pas moins une richesse patrimoniale qu’on veut aussi vendre à la clientèle québécoise, souhaite M. Mercure. Dix pour cent des visiteurs proviennent de l’international (en excluant les États-Unis).

Les célébrations devraient permettre à l’établissement de poursuivre sur une lancée. «On a dépassé [l’achalandage de] 2008. Cette année, on est carrément ailleurs», note avec fierté Robert Mercure.

***

LE CHÂTEAU EN CHIFFRES

12: longueur totale (en km) des corridors

75: nombre de mariages célébrés annuellement

80: hauteur (en mètres) de la tour centrale

611: nombre de chambres sur 18 étages

750: nombre d’employés en haute saison

3000: nombre de repas servis chaque jour

280 000: nombre d’abeilles dans les 4 ruches sur le toit

Source: Magazine Vie de Château