Les rues de Québec doivent être lavées même l'automne. 
Les rues de Québec doivent être lavées même l'automne. 

L’automne aussi, les rues de Québec doivent être lavées!

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Avez-vous été surpris par le bruit des véhicules municipaux balayant les rues ces dernières semaines, parfois à la noirceur? Pourtant, on est loin de la saison du grand lavage printanier des salissures de l’hiver…

D’ailleurs, dans le site Web de l’administration municipale, nous lisons : «Chaque année, habituellement à partir du mois d’avril jusqu’à la fin du mois de mai, la Ville [de Québec] procède aux travaux de nettoyage visant à débarrasser les rues et trottoirs des dernières traces de l’hiver.»

Alors pourquoi croisons-nous les balais de rue motorisés cet automne? «La Ville nettoie les rues en continu du printemps à l’automne», assure Wendy Whittom, conseillère en communication. «Le premier nettoyage de l’année, au printemps, est celui qui dégage les rues des résidus de l’hiver. Une fois ce premier tour de ville fait, les balayeuses recommencent leur circuit.»

«À l’automne, le nettoyage est aussi important qu’au printemps puisqu’il est nécessaire de dégager les rues des feuilles mortes qui s’y accumulent et qui peuvent boucher les grilles de rue, nuisant ainsi à l’écoulement de l’eau lors de précipitation.»