Les représentants des différentes confessions religieuses de Québec et le maire annonce une journée de commémoration pour la tragédie de Pittsburg , David Weiser , Régis Labeaume, Boufeldja Benabdallah et Pierre Lefebvre

L'année municipale 2018 en citations

Retour sur les citations marquantes de l'actualité municipale en 2018.

«Pour 750 000 $, tout le monde ici présent pourrait se construire une maison, y loger toute sa famille, et ça comprendrait le terrain»

— Le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville, Jean-François Gosselin, qui juge exagéré le coût de construction d’un abribus tempéré sur la 41e rue. 5 février 2018

«Mon collègue l’a échappé»

— Le maire de Québec, Régis Labeaume, qui avait fait porter le chapeau à l’ex-conseiller Jonatan Julien pour la mauvaise gestion du projet de la centrale de police. 9 mai 2018

Jonatan Julien

«La sortie de M. Labeaume me concernant est injustifiée quant au fond et totalement inacceptable dans sa forme. Ce faisant, il a brisé le lien de confiance entre nous»

— Jonatan Julien, ex-bras droit du maire au moment de son départ en mai du parti Équipe Labeaume. 10 mai 2018

Jean-François Gosselin

«Régis Labeaume traite ses conseillers comme des plantes vertes, ils n’ont pas le droit de parole»

— Le chef de l’opposition officielle Jean-François Gosselin, qui félicitait en juillet le courage du conseiller Raymond Dion d’avoir quitté le parti du maire Labeaume. Ce départ était le deuxième à survenir en 2018 après celui en mai de l’ex-conseiller Jonatan Julien. 6 juillet 2018

«Ces plaintes ont clairement l’apparence d’un coup monté animé par un sentiment de vengeance. Je n’ai pas l’intention de me laisser distraire. J’ai bâti une carrière publique depuis 32 ans. Jamais je n’accepterai qu’on s’attaque injustement à ma réputation»

— Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, sur les révélations faisant état de trois plaintes de harcèlement psychologique d’ex-membres de son bureau politique portées contre lui. 30 août 2018

Gilles Lehouiller

«Les gens me disent : “Enfin, le troisième lien va se réaliser”»

— Gilles Lehouillier jubilait au lendemain de l’élection de la CAQ. Il voit dans l’arrivée au pouvoir du parti de François Legault la certitude que la construction d’un troisième lien s’amorcera d’ici quatre ans. 2 octobre 2018

«Les contribuables font actuellement les frais du mandat de trop de l’administration Labeaume»

— Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Gosselin, a le sens de la formule quand vient le temps de s’attaquer au travail du maire de Québec. Après avoir martelé qu’il recherchait «le gain net» du projet de tramway et critiqué plusieurs «dépenses folles» de Régis Labeaume, voilà qu’il répète que le maire effectue «le mandat de trop». 30 octobre 2018

«Visiblement, ils sont autistes»

— Le maire de Québec, Régis Labeaume, qui insulte l’opposition à l’hôtel de ville pour vouloir hausser la limite de vitesse à 70 km/h sur Robert-Bourassa, malgré un décret gouvernemental qui l’interdit. Le maire s’est excusé auprès des autistes de les avoir comparés à l’opposition officielle. 31 octobre 2018

Émile Loranger

«Je suis quelqu’un qui a une facilité à aller chercher le positif, on m’a mis dehors, j’ai accepté, ça m’a donné le temps de réfléchir, de voir l’avenir sous un autre angle. Et le positif, c’est que ça me permet de me rapprocher des citoyens […]»

— Émile Loranger, maire de L’Ancienne-Lorette, déterminé à terminer son mandat après avoir été écarté du conseil en raison d’une plainte de harcèlement psychologique d’une ex-employée, réglée à l’amiable. 14 novembre 2018

«Je n’entends plus le vis-à-vis de Lévis, alors je ne répondrai plus aux questions du vis-à-vis de Lévis»

— Régis Labeaume entretient encore des relations troubles avec le maire Gilles Lehouillier après l’échec du projet commun de SRB en 2017. Il réagissait aux propos de M. Lehouillier qui souhaiterait voir le futur tramway de Québec traverser vers Lévis. 16 novembre 2018

Patrick Paquet

«Mon adversaire, ce n’était pas Dominique Turgeon. C’était le maire Labeaume»

— Patrick Paquet, candidat élu de Québec21 à la partielle du district Neufchâtel-Lebourgneuf. Lui-même, ex-membre d’Équipe Labeaume, il explique sa victoire par le fait que les citoyens n’en peuvent plus de l’attitude et du caractère du maire. 10 décembre 2018

«Je suis le maire de tout le monde»

— Régis Labeaume confirmant son intention de respecter ses engagements électoraux même après la défaite de sa candidate, Dominique Turgeon, lors de l’élection partielle dans Neufchâtel-Lebourgneuf. 10 décembre 2018