Équipe Labeaume s'engage à créer un parc sur une partie du terrain vacant situé à l'Intersection des rues Saint-Vallier ouest et du boulevard Charest ouest, en face de la taverne Jos Dion, dans le quartier Saint-Sauveur.

Labeaume veut retaper «Saint-So»

C'est à croire que le maire sortant a un penchant pour l'arboriculture en ce début de campagne. Pour une seconde journée consécutive, il a associé mardi la création d'un parc à un «signal» donné pour convaincre les gens d'habiter un quartier.
Cette fois, Équipe Labeaume s'engage à créer un parc sur une partie du terrain vacant situé à l'Intersection des rues Saint-Vallier ouest et du boulevard Charest ouest, en face de la taverne Jos Dion, dans le quartier Saint-Sauveur.
L'autre portion de terrain, appartenant à un promoteur, servira à la construction d'habitations. Après Saint-Roch, «Saint-So» comme disent les résidents, est «the place to be», soutient Régis Labeaume.
Selon lui, l'artère commerciale entre Charest ouest et Marie-de-l'Incarnation est «due». Il prévoit y refaire les infrastructures souterraines et embellir l'environnement en surface, trottoirs et rues, en collaboration avec les résidents et la Société de développement commerciale. «On va se mettre en dialogue avec eux et on va leur dessiner une rue Saint-Vallier qui va leur ressembler. Il y a déjà un projet d'illumination de la rue.» 
M. Labeaume donne en exemple le fait que certains bars ou restaurants aimeraient pouvoir installer une terrasse, impossible pour la plupart à l'heure actuelle. Du même souffle, il entend faire «durer et multiplier» les places éphémères dans tous les quartiers comme celle que la rue Saint-Vallier a accueillie. La Ville planche même sur l'installation d'une place éphémère hivernale.