Le maire Régis Labeaume

Labeaume s'envolera en Haïti mardi

Régis Labeaume partira mardi pour Haïti en compagnie de trois autres personnes de la Ville de Québec. Outre son attaché de presse, Paul-Christian Nolin, et le directeur du Service de protection contre l'incendie, Richard Poitras, dont on connaissait déjà la présence, le maire sera accompagné de Marika Vachon. Cette dernière est architecte-coordonnatrice au Service de la gestion des immeubles de la Ville.
La délégation de Québec accompagnera celle de l'envoyée spéciale pour l'UNESCO en Haïti, Michaëlle Jean, du 27 novembre au 1er décembre à Port-au-Prince et à Jacmel.
L'ex-gouverneure générale du Canada avait alerté il y a quelques semaines le maire de Québec sur le piètre état des casernes de pompiers de la capitale haïtienne.
Les gens de la Ville de Québec iront donc répertorier les besoins en infrastructure dans le service des incendies afin de voir comment Québec pourrait «utilement accompagner Port-au-Prince dans la reconstruction de sa caserne de sapeurs-­pompiers», peut-on lire dans un document du comité exécutif. Le même document confirme aussi que les élus de l'exécutif ont entériné mercredi des dépenses pour les trois accompagnateurs du maire, des sommes variant de 2600 à 2850 $ par personne.
Lundi, Régis Labeaume a affirmé qu'il «se balance» de certains détracteurs qui ne comprennent pas pourquoi il doit se rendre lui-même sur le terrain en Haïti.
«Ça fait partie de mes convictions et je pense que les hommes publics doivent faire ça. Le problème d'Haïti est que leur misère n'est plus à la mode, a-t-il estimé. Il faut qu'on fasse quelque chose. Je suis très fier de ma décision et si un paquet de monde ne comprend pas, honnêtement, je m'en fous.»