Le maire de Québec Régis Labeaume s’attend à obtenir très bientôt des garanties de financement des gouvernements fédéral et provincial pour le tramway de Québec.

Labeaume pressé d’obtenir le financement du tramway

Le maire de Québec Régis Labeaume s’attend à obtenir très bientôt des garanties de financement des gouvernements fédéral et provincial pour le tramway de Québec, afin que les premiers travaux débutent au printemps 2019.

«On est rendus plus loin techniquement et en termes d’ingénierie que le REM (Réseau express métropolitain) au moment où ils ont pris la décision finale sur le financement. C’est important que le premier ministre sache ça, parce qu’on en est au point nous, où on doit aller en appel d’offres», a indiqué le maire Labeaume jeudi. 

Il revenait sur la rencontre privée qu’il a eue la veille avec le premier ministre du Québec François Legault et le ministre des Transports François Bonnardel. 

Lors de ces échanges, M. Labeaume a fait le point sur l’avancement des travaux du réseau de transport structurant, qui comprend une ligne de tramway, et a insisté sur le fait que la Ville de Québec est prête à passer à l’action. «Ça presse d’avoir le financement. (…) Avant de débuter, on veut s’assurer que toutes les ficelles sont attachées.»

La Ville a pour environ 110 millions $ de travaux préparatoires à démarrer, tels quel l’élargissement du boulevard Hochelaga et l’aménagement de stationnements incitatifs. 

Le maire dit avoir convenu de garder un contact presque quotidien avec le gouvernement du Québec sur ce dossier. «On travaille ensemble, main dans la main pour s’organiser pour que le plus tôt possible, on puisse confirmer l’entièreté du financement du projet.»

M. Labeaume croit que l’approche des élections fédérales aidera le projet. «J’ai vu François-Philippe Champagne (ministre fédéral de l’Infrastructure), qui est tout feu, tout flammes. Il veut que ça fonctionne. Mais c’est toujours un peu complexe. (…) Peut-être qu’on peut aider à convaincre ou à pousser sur la machine fédérale, particulièrement dans les prochains mois.»

Rappelons que la facture du réseau de transport structurant, un projet de 3 milliards $ annoncé en mars dernier par l’ancien gouvernement libéral, doit être partagée par les gouvernements fédéral et provincial. La Ville de Québec investira quant à elle 300 millions $ pour l’aménagement urbain autour de ce réseau.  

M. Labeaume a également souligné avoir parlé de développement économique avec M. Legault. «On s’est fait plaisir et on s’est tricotés une couple de projets de développement économique.» Il n’a toutefois pas voulu donner le détail de ces projets.