Le Colisée de Québec à la fin des années 90.

Labeaume moins pressé de démolir le Colisée

On pourrait voir le vieux Colisée dans le paysage pendant quelques années encore. La Ville de Québec ne semble finalement pas pressée de démolir l'immeuble à la lumière de nouvelles analyses montrant que laisser le Colisée fermé sans aucun entretien ne coûterait pas plus de 120 000 $ par an.
«Garder le Colisée tel quel sans rénovation coûte 1,2 million $ par an. Avec le chauffage minimal, ce serait 10 000 $ par mois donc 120 000 $ par an», a expliqué le maire de Québec, Régis Labeaume, en point de presse lundi.
Le chiffre de 500 000 $ pour garder debout l'immeuble construit en 1949 a aussi souvent été avancé par le passé. Cette somme incluait notamment de la surveillance, ce qui ne serait pas le cas dans le scénario du zéro entretien à 120 000 $.
«Si on fait la déconstruction tout de suite, est-ce qu'on fait une économie? Il est possible qu'on prenne plus de temps», a ajouté le maire. L'idée serait notamment de ne rien brusquer le temps de trouver des acquéreurs pour divers souvenirs, bancs ou installations du Colisée qui pourraient être utiles à d'autres villes ou établissements.
«Je pensais que ça coûtait plus. Je suis moins pressé», a dit M. Labeaume selon qui précipiter la démolition ne serait pas nécessairement une bonne chose. «On pourrait attendre encore deux ou trois ans.»
L'espace K sera toutefois le premier à être démoli, possiblement dans le courant de la prochaine année, a avancé M. Labeaume lundi.