Le printemps prochain, le maire de Québec, Régis Labeaume, ira à Boston (photo) , ainsi qu'à New York, et se consacrera particulièrement au tourisme.

Labeaume ira à New York, Boston, San Francisco et Bordeaux en 2016

Après avoir voyagé moins en 2015, le maire de Québec, Régis Labeaume, reprendra la route en 2016. Destination : New York, Boston, San Francisco et Bordeaux avec, dans ses valises, des arguments pour mousser les entreprises de la région.
Alors qu'il n'a fait qu'une seule mission économique, à New York, au cours de l'année qui s'achève, M. Labeaume a annoncé ces quatre voyages de 2016 axés sur le tourisme, la recherche en biotechnologie et le commerce.
Le voyage à New York et Boston aura lieu au printemps et sera particulièrement consacré au tourisme alors que le maire sera accompagné de représentants de festivals, de musées et d'événements. Il sera aussi question pendant cette mission des Grands Voiliers à l'occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne en 2017 avec le maire Marty Walsh, en poste depuis 2014.
«Le maire de Boston, ça fait une couple de fois qu'il m'invite», a dit M. Labeaume en conférence de presse mardi.
Du 6 au 9 juin, cap sur San Francisco à la Convention Bio, considérée comme le plus important salon de biotechnologies au monde. Le maire de Québec sera accompagné de chercheurs et de représentants de l'industrie pharmaceutique.
Toujours en juin, du 23 au 26, visite à Bordeaux pour les 10 ans de Bordeaux fête le vin. L'occasion aussi, a dit M. Labeaume, de poursuivre les collaborations entre les entreprises numériques de Québec et de cette ville de France avec laquelle la capitale est jumelée depuis un demi-siècle.
Après avoir effectué une seule mission économique à New York au cours de l'année qui s'achève, Régis Labeaume a annoncé quatre voyages en 2016 axés sur le tourisme, la recherche en biotechnologie et le commerce.
Bilan positif
La vice-présidente, Croissance des entreprises et prospection des investissements étrangers de Québec International, Line Lagacé a pour sa part dressé un bilan positif de la mission exploratoire à New York en mars avec les entreprises Constellio, Cortex Media et OVA. Depuis, les trois entreprises ont ouvert un bureau satellite dans la métropole américaine.
«Cette mission a permis aux entreprises qui nous accompagnaient de valider leur intention de conquérir cet imposant marché et ses environs», a-t-elle dit.
Mme Lagacé a insisté mardi sur l'importance de la présence du maire dans ce type de mission. «Lorsqu'on est sur des territoires étrangers et qu'on est accompagnés par une figure de proue comme le maire de Québec, ça vient ouvrir les portes, renforcer et donner de la crédibilité à l'entreprise. Par la suite, l'entreprise a beaucoup plus de facilité à maintenir le lien et à pouvoir être rapide dans ses suivis de négociations.»
Pour l'instant, le maire Labeaume n'a pas d'autres voyages dans la mire pour l'année qui vient. «C'est assez pour l'instant. On va faire ces trois-là, a dit M. Labeaume. Ah, je vais à Lévis aussi», a-t-il blagué.
Depuis 2014, une trentaine d'entreprises de Québec ont participé à des missions en Californie, à Bruxelles et à New York. La Ville et Québec International évaluent à 4,7 millions $ les retombées en «ventes anticipées pour les entreprises participantes».
Ces missions ont, dit-on, aussi incité des entreprises étrangères à venir s'implanter à Québec, dont la belge Larian Studios avec 40 emplois créés et l'américaine Gearbox Software avec 100 emplois.