Le maire de Québec Régis Labeaume

Labeaume aux Francs-Tireurs: un «grand plan» pour rajeunir Québec

Dans un long entretien accordé aux Francs-tireurs et diffusé mercredi soir sur les ondes de Télé-Québec, le maire Régis Labeaume a affirmé qu'il avait un «grand plan pour rajeunir la ville [de Québec]».
Ces déclarations surviennent alors que l'hôtel Le Concorde pourrait devenir une résidence pour personnes âgées en vertu d'une entente de principe entre le Groupe Savoie et Loews. Le maire n'a jamais caché qu'il aurait préféré que Le Concorde conserve sa vocation hôtelière.
Au cours de l'entrevue menée par l'animateur et chroniqueur Richard Martineau, Régis Labeaume a affirmé à plusieurs reprises son désir de rajeunir la ville, évoquant «un grand plan» pour y parvenir. Questionné sur la construction de l'amphithéâtre et sur un possible retour des Nordiques, le maire a soutenu que la démarche était importante «dans l'idée de voir la ville se rajeunir».
Plus tôt au cours de l'entrevue, le maire était interrogé sur les nombreuses activités organisées au centre-ville, dont le spectacle gratuit du Cirque du Soleil et autres grands événements. «Y a du monde qui nous ont dénigrés parce qu'on avait le Cirque, des jeux, etc. On a voulu mettre le fun en ville. Moi, qu'un chroniqueur de 67 ans ne s'intéresse pas à mes idées, ça ne change rien à mes idées, parce que je ne veux pas l'avoir en ville. Comprends-tu? Quand je bâtis un aréna, je pense pas à lui.»
D'autres sujets chauds ont été abordés, dont les régimes de retraite, dossier dans lequel son principal allié est le maire de Montréal, Denis Coderre, a-t-il affirmé.
***
Ce qu'il a dit...
«Je suis un villageois. J'aime ma petite ville.»
«Ça sent pas assez les épices à Québec [...] J'aimerais que le multiculturel nous influence un peu plus.»
«Ma marge d'erreur est large. Les gens [de Québec] sont miséricorde avec moi.»