Au printemps, la Ville fera connaître un plan d'action à long terme pour minimiser l'impact de la disparition annoncée des frênes dans la trame urbaine
Au printemps, la Ville fera connaître un plan d'action à long terme pour minimiser l'impact de la disparition annoncée des frênes dans la trame urbaine

La Ville prévoit 15 M$ pour lutter contre l'agrile du frêne

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
La Ville de Québec injectera au moins 15 millions $ sur un minimum de 15 ans pour faire face à l’agrile du frêne. Si la disparition de cette essence d’arbre est inévitable d’ici 20 ans, la somme investie permettra d’étaler la mortalité, éviter des coupes massives et de voir apparaître des rues dénudées de toute verdure.