L'hôtel de ville de Québec

La Ville logera des organismes communautaires au presbytère Saint-Pierre dans Charlesbourg

Le presbytère Saint-Pierre de la rue des Roses dans Charlesbourg renaîtra. Le Ville de Québec le retapera complètement pour y loger des organismes communautaires.

«En 2015, la Ville de Québec s’est portée acquéreur du presbytère Saint-Pierre et du terrain adjacent», nous écrit Isabelle Petit, conseillère en communication de la division du marketing à la Ville de Québec. Le lot, d’une envergure certaine (10 761 m2), avait coûté 1,6 million $, soulignait le Charlesbourg Express.

La municipalité a décidé d’y investir presque trois quarts de million de plus pour garder la coquille et y aménager des bureaux : plomberie, électricité, isolation, chauffage… Tout ce qui est désuet sera remis aux normes du jour.

Pourquoi? «Dans ce secteur se trouve une grande mixité de citoyens : familles, logements sociaux, immigration, aînés, organismes du milieu, etc.», explique Mme Petit. «Le centre de loisirs permettra de répondre à plusieurs objectifs communautaires.»

La Ville est donc à la recherche des organisations en manque d’espace pouvant répondre aux besoins de proximité. En septembre, les travaux débuteront pour que les futurs occupants puissent emménager dans les bureaux administratifs «en décembre 2019 ou début de l’année 2020». On sait déjà que le Comptoir St-Pierre, une friperie, sera sur place.

Puis il y aura une phase II. Puisqu’il y a de la place sur le terrain, suivra l’aménagement d’un jardin communautaire ainsi que «d’une “placette” espace pique-nique avec des grandes tables, un petit toit avec îlot et équipement pour préparer et partager des piqueniques», ajoute Mme Petit.