La candidature de Pierre Karl Péladeau dans Saint-Jérôme ne nuira pas à la gestion du futur amphithéâtre, confiée à Québecor, assure Agnès Maltais, ministre responsable de la Capitale-Nationale.

La Ville de Québec veut moderniser le stationnement d'ExpoCité

La Ville de Québec entend profiter de la construction du nouvel amphithéâtre pour revoir de fond en comble la gestion «complexe» des 12 parcs de stationnement à ExpoCité.
Le mode de perception à l'ancienne ne cadre plus avec les plans de la Ville. La perception manuelle, sans aucun équipement informatique ou contrôle d'accès, sera bientôt chose du passé.
Le comité exécutif de la Ville de Québec a autorisé cette semaine un montant de 2,85 millions $ «pour le déploiement d'une stratégie de gestion des parcs de stationnement d'ExpoCité, qui prévoit l'installation pour le contrôle d'accès de bornes de paiement localisées à l'intérieur des immeubles et de modules de téléjalonnement.»
Le plan devra résoudre l'épineux problème de stationnement pour le nouvel amphithéâtre multifonctionnel, le Centre de foires et le Pavillon de la jeunesse. Ces trois sites accueillent parfois des événements simultanément, compliquant la gestion des endroits pour garer sa voiture.
D'ici 2015, tous les parcs de stationnement d'ExpoCité seront protégés par des barrières d'accès automatisées. Elles se lèveront lors de l'émission d'un billet de stationnement.
Les automobilistes devront acquitter les frais de stationnement aux bornes de paiement, situées à l'intérieur des bâtiments d'ExpoCité.
Nombre de cases libres affiché
Le système permettra aussi de prépayer son stationnement par Internet ou en utilisant son téléphone intelligent. L'achat d'un stationnement pourrait également se faire en combinaison avec celui d'un billet de concert ou d'événement sportif. Les usagers n'auront alors pas besoin de se rendre à l'intérieur des bâtiments. Autre nouveauté: tous les parcs de stationnement indiqueront en temps réel le nombre de cases de stationnement toujours disponibles.
La refonte de la gestion des stationnements d'ExpoCité sera indispensable pour la Ville de Québec afin de respecter ses engagements avec Québecor dans le dossier du nouvel amphithéâtre. Il y aura en effet un partage des revenus entre la Ville de Québec et Québecor en ce qui a trait à la gestion du nouveau colisée.
Dans sa forme actuelle, la gestion manuelle et désuète des stationnements empêche d'établir avec précision les revenus générés par le stationnement en fonction des différents événements et bâtiments d'ExpoCité.