Le Centre Vidéotron à Québec
Le Centre Vidéotron à Québec

La Ville de Québec rembourse 2,5 M$ à Québecor pour éponger des pertes du Centre Vidéotron

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
La Ville de Québec vient d’autoriser le versement de 2,5 millions $ à QMI Spectacles, la filiale de Québecor gestionnaire de l’amphithéâtre municipal, pour rembourser le loyer de 2019 puisque les activités sont déficitaires.

Tant qu'il n’y a pas d’équipe professionnelle de hockey à Québec, «la Ville s’est engagée à supporter 50 % du déficit d’opération encouru par QMI Spectacles inc. au cours d’un exercice financier donné, sans toutefois excéder le loyer de base payable par QMI Spectacles inc. en vertu du Bail Spectacles/Évènements», rappelle-t-on dans un document municipal diffusé jeudi. 

Et il appert qu’en 2019, avant la pandémie, les prestations d’artistes n’ont pas permis de payer toutes les factures, selon un rapport comptable remis aux autorités publiques en octobre. La firme Ernst and Young stipulait: «Nous confirmons que le montant de la contribution de la Ville au déficit d’opération pour l’exercice clos le 31 décembre 2019 calculé conformément à la clause 18.1 du Bail se chiffre à 2 500 000 $». 

Une équipe du Service des finances de la mairie s’est ensuite rendue dans les bureaux de QMI Spectacles afin de valider les données pécuniaires.  

«En raison de la déclaration de l’état d’urgence sanitaire le 14 mars dernier par le gouvernement provincial, les travaux de consultation des registres, habituellement réalisés en avril, ont dû être reportés», explique-t-on dans une note remise aux élus. 

«Les représentants du Service des finances de la Ville ont été accueillis le 17 novembre 2020 chez QMI Spectacles inc. Cette rencontre leur a permis de consulter différents documents d’informations financières permettant d’étayer la somme à verser par la Ville à titre de contribution pour la participation au déficit de QMI Spectacles inc. […] À la suite des travaux effectués par le Service des finances de la Ville, il est recommandé que la Ville procède au versement d’un montant de 2 500 000 $ à titre de contribution au déficit d’opération de QMI Spectacles inc. pour l’exercice clos le 31 décembre 2019.» 

1,5 million de plus 

Par ailleurs, les contribuables de l’agglomération de Québec ont récemment commencé à mettre des millions de côté pour constituer un fonds de prévoyance pour le Centre Vidéotron. En 35 ans, la réserve financière pour payer des travaux d’entretien, de mise aux normes et de remplacement d’équipements atteindra un maximum de 75 millions $, selon le règlement adopté. 

C’est ainsi qu’une première enveloppe de 1,5 million $ a été récupérée pour lancer la constitution de cette cagnotte. 

Selon le contrat signé entre la Ville de Québec et Québecor, l’entreprise «est responsable de l’entretien et des réparations des installations et équipements situés à l’intérieur du bâtiment», précise un document officiel. «La Ville est responsable de l’entretien et des réparations de la structure dudit bâtiment. Quant au remplacement des composantes, certains items sont sous la responsabilité du gestionnaire alors que d’autres sont sous celle de la Ville. Ainsi, la Ville doit planifier l’acquisition, de même que le financement, des composantes sous sa responsabilité à la fin de la vie utile de celles-ci.» 

Le 1er septembre 2011, le bail de location a été signé avec Québecor pour des spectacles et, éventuellement, des parties de hockey. L’amphithéâtre de Québec a été «livré en septembre 2015 pour la somme finale de 370 000 000 $». En juillet 2015, la Ville de Québec a encaissé une somme de 33 000 000 $ pour apposer le nom Vidéotron sur le bâtiment. «Le 8 septembre 2015, l’amphithéâtre multifonctionnel de Québec, dorénavant identifié sous le nom de Centre Vidéotron, a été officiellement inauguré.» Depuis, la Ville rembourse le loyer pour couvrir une part du déficit.