Il est encore trop tôt pour savoir de combien le budget annuel de 43 millions$ pour le déneigement sera dépassé.

La Ville de Québec pigera dans sa réserve pour le déneigement

Au moment où s'achève l'hiver, enfin diront plusieurs, la Ville de Québec sait déjà que les importantes précipitations la forceront à aller piger dans sa réserve de 20 millions $ prévue pour le déneigement.
«De toute évidence, on va aller dans la réserve. On est au-delà des paramètres», a indiqué au bout du fil le vice-président du comité exécutif Jonatan Julien.
Ces «paramètres» prévoient un budget pour des précipitations dans une moyenne oscillant entre 295 et 310 cm par année. Au-delà de 310 cm, comme c'est le cas cet hiver, l'administration municipale doit piger dans sa réserve.
L'élu précise toutefois qu'il est encore trop tôt pour savoir de combien le budget annuel de 43 millions$ sera dépassé. Les calculs se feront quand les risques de chute de neige seront officiellement écartés, soit après le 15 avril. 
«Malgré tout, c'est moins pire que ce qu'on anticipait à la mi-janvier», a indiqué M. Julien à propos de l'hiver qui a démarré en lion. «En février, on a eu moins de précipitations.»
Satisfait
Malgré les fortes chutes de neige, Jonatan Julien dresse un bilan positif du travail des cols bleus et des déneigeurs privés cet hiver. À part une gestion plus difficile de la tempête du 12 décembre, admet le conseiller, les choses se sont déroulé rondement. 
«On ne peut pas dire qu'il n'y a jamais d'inconvénients pour les citoyens. Oui, il y a des critiques. Mais honnêtement, je lève mon chapeau à toutes les équipes des travaux publics, ils ont été mises à rude épreuve», a dit M. Julien.
La Ville de Québec a aussi annoncé mercredi que la neige mouillante tombée mardi et mercredi sera déblayée des rues et des trottoirs, mais qu'elle ne sera pas ramassée. «La neige gorgée d'eau rend difficile le soufflage. De plus, les températures annoncées pour les prochains jours se situent au-dessus de zéro», a indiqué l'administration municipale dans un communiqué mercredi.
Le déneigement en chiffres
• 43 millions $ de budget annuel pour le déneigement
• 373 km de chaussées à déneiger
• 1248 km de trottoirs à déblayer et déglacer