Les ruines du cinéma Place Charest pourraient faire place à un nouveau décor, alors que YMCA aimerait bien y construire un centre communautaire et sportif.

La Ville de Québec achète le terrain de l'ancien Cinéma Charest

La Ville de Québec achète pour 1,2 million $ le terrain de l'ancien Cinéma Charest. Reste à voir si on y verra pousser un YMCA comme semble le souhaiter l'administration Labeaume sur cet îlot névralgique au coeur de Saint-Roch.
Il y a un moment déjà qu'on se demande ce qui arrivera de ce terrain de la rue du Pont acheté à l'Université du Québec. Fermé en 2011, le Cinéma Charest a été démoli le printemps dernier. Du gazon et une murale de l'artiste Phelipe Soldevila se chargent présentement de donner bonne mine au terrain vague.
«L'acquisition de ce lot par la Ville à des fins de redéveloppement lui permettrait d'être en cohérence avec sa stratégie à long terme de revitalisation du centre-ville», peut-on lire dans une décision du comité exécutif.
Vers un YMCA?
La rumeur la plus persistante amènerait un centre communautaire et sportif YMCA de 15 à 17 millions $ sur la nouvelle acquisition de la Ville. En entrevue au Soleil en juin, le directeur du développement des YMCA du Québec, Daniel Tierney, disait être «en attente». «C'est dans les mains de la Ville de Québec», avait-il dit.
Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait de son côté estimé que la meilleure place pour construire un nouveau YMCA en basse ville est celle de l'ancien Cinéma Charest. «On travaille fort pour que ce soit là», a-t-il commenté en juin. «On le voit là.»
Avant d'y imaginer le YMCA, l'administration Labeaume avait aussi pensé y installer les conservatoires de musique et d'art dramatique ou encore d'y déménager des facultés de l'Université Laval.