On devrait entendre de plus en plus le chef de police de Lévis, Yves Charette, parler dans les médias.

La police de Lévis entre dans une «nouvelle ère»

Le maire Gilles Lehouillier confirme les changements à la direction du service de police de Lévis et annonce le début d'une «nouvelle ère» qui pourrait mener à d'autres embauches et pendant laquelle le directeur de police sera plus présent dans les médias.
«Dans les prochaines semaines et dans les prochains mois, on dit qu'on fait confiance à notre état-major, à notre chef, et vous allez entendre de plus en plus notre chef parler dans les médias. Parce qu'il va être autorisé à le faire», a insisté le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.
Ce changement fera partie de la nouvelle philosophie qu'on veut appliquer au service de police et dont le maire, accompagné de son chef de police, Yves Charette, a donné les grandes lignes vendredi.
Réorganisation approuvée
D'abord, le comité exécutif a approuvé la réorganisation à la direction du service. Comme Le Soleil l'écrivait jeudi, on abolira le poste de directeur adjoint et on créera à la place deux postes d'inspecteurs-chefs. Le premier à la surveillance du territoire et le second à la planification opérationnelle des enquêtes. La résolution entérinant ce changement sera adoptée lors du conseil du 3 mars.
Déjà, deux personnes avaient été recommandées pour ce poste, mais le comité exécutif a insisté «par souci d'équité et de transparence» pour que ceux-ci soient affichés à l'interne, ce qui se fera du 4 au 14 mars.
Une bonne chose, selon le maire et le directeur, car cela encouragera les promotions à l'interne.
Ensuite, le maire promet le dépôt d'une planification stratégique ainsi que d'un plan d'effectifs pour les prochaines années. La direction du service évaluera ses besoins en nouveaux policiers et la soumettra aux élus qui trancheront. Avec la croissance de la population lévisienne et l'ajout de gros commerces à la tête des ponts, il y aura certainement des changements à apporter, a prudemment avancé M. Charette, qui n'a pas voulu se prononcer sur le nombre de policiers à ajouter.
Deux nouveaux postes d'enquêteurs sont aussi prévus au budget 2014.
Le président de la Fraternité des policiers de Lévis, Marc Allard, n'a pas voulu se prononcer sur cette annonce vendredi, préférant réserver ses commentaires pour plus tard.