Le manège militaire

La place George-V condamnée le temps de reconstruire le Manège militaire

Oubliez la place George-V pour les deux prochaines années. La vaste place publique qui longe la Grande Allée sera pratiquement condamnée pendant les travaux de reconstruction du Manège militaire.
C'est du moins ce qu'a annoncé Radio-Canada mardi, après avoir mis la main sur des échanges de courriels entre des employés de Travaux publics Canada et de la Défense nationale.
On peut y lire que de l'été 2015 à l'automne 2017, place George-V sera réquisitionnée et sécurisée pour y placer les roulottes du chantier du Manège. Seule une bande de 10 mètres donnant sur la Grande Allée restera disponible.
Le reportage de Radio-Canada faisait état de l'inquiétude des commerçants de la Grande Allée, qui se verront privés de cette place névralgique, notamment pour la fête du 31 décembre. Le Festival d'été devra aussi déménager certains services, dont son kiosque d'information et sa billetterie traditionnellement installée à la place George-V. Le Grand Prix cycliste occupe aussi ce terrain pour sa compétition en septembre.
«Tout laisse croire qu'on va pouvoir conserver l'arrivée et le départ à cet endroit. Tout le parcours devrait rester le même pour le Grand Prix cycliste», a toutefois indiqué la porte-parole de la Ville de Québec, Rose-Marie Ayotte.
Des commerçants de Grande Allée auraient plutôt souhaité que le gouvernement fédéral utilise les terrains derrière le Manège militaire, mais, toujours selon Radio-Canada, Travaux publics Canada estime que le terrain était trop en pente. D'autres terrains des environs comprenaient pour leur part trop de risques, notamment pour la circulation et la sécurité. Dans ce contexte, place George-V s'avérait la meilleure option.
Le gouvernement Harper a annoncé en 2012 une subvention de 104 millions $ pour la reconstruction du Manège militaire incendié au printemps 2008.