L es travaux avancent rondement pour la place des Canotiers. Aménagée au coût de 39 millions $, la future place publique sera inaugurée en mai 2017.

La place des Canotiers prend forme

À six mois de son inauguration, la place des Canotiers vire au vert. La future place publique du Vieux-Port est en effet déjà ornée de pelouse et d'arbres pendant que le stationnement étagé prend rapidement forme.
Vaste projet de 39 millions $, la place des Canotiers viendra remplacer dès mai prochain l'ancien stationnement devant le Musée de la civilisation. L'aménagement qui contiendra de la verdure, des jeux d'eau et un mobilier urbain en bois changera complètement ce secteur du Vieux-Port, et au premier chef le point de vue que les croisiéristes auront en accostant dans la capitale.
Avec le panorama de Québec bien en vue, le Château Frontenac et le Musée de la civilisation au premier chef, la place des Canotiers changera complètement le point de vue lors d'une arrivée par le fleuve, notamment pour les navires de croisière.
«Ça va très bien. La date prévue pour la fin du chantier est mai 2017 et c'est ce qui arrive. C'est dans le respect du budget», a expliqué au Soleil Martin Roy, porte-parole de la Société québécoise des infrastructures (SQI). 
L'organisme public pilote le projet financé à hauteur de 27 millions $ par le gouvernement du Québec, 8 millions $ par la Ville de Québec et 4 millions $ par le fédéral. L'idée est d'inaugurer la place publique à temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne l'été prochain.
Sur place, rue Dalhousie, l'avancement du chantier a de quoi surprendre les passants. La pelouse est en place, les allées blanches sont construites et des arbres jonchent déjà la future place publique.
La pelouse a fait son apparition entre les vastes allées de pavés gris pâle où se retrouveront les promeneurs.
«L'aménagement, avec les interblocs et les plantations, il y en a une grande partie déjà fait. Selon les conditions climatiques, il est possible que ce soit finalisé avant l'hiver et sinon tout sera complété au printemps», a poursuivi Martin Roy.
La prochaine étape
La prochaine étape est de travailler au stationnement étagé de 390 places pour remplacer les 500 anciennes cases de stationnement. La structure de béton est en place et lors du passage du Soleil cette semaine, les travailleurs s'affairaient à l'intérieur du bâtiment de quatre étages. L'installation du «mur artefact», un grand mur de bois qui rappellera le flanc des quais, se poursuivra cet hiver, a expliqué le porte-parole de la SQI.
Les quelque 500 cases de stationnement supprimées en raison de la construction de la place publique seront déménagées dans un stationnement étagé comptant 390 espaces. Dans les prochains mois, un «mur artefact» rappelant le bois des quais sera installé sur la structure de béton.
Le concept de la place des Canotiers, élaboré par les firmes ABCP architecture et Daoust Lestage, s'inspire en effet des quais de bois du XIXe siècle.