La pêche blanche de retour au bassin Louise le 19 janvier

La météo est bonne pour le Village Nordik, qui compte déjà sur 15 pouces de glace pour aménager ses installations dans le bassin Louise, où du 19 janvier au 12 mars, il sera de nouveau possible de taquiner la truite.
«On a 15 pouces d'épaisseur de glace, le triple de l'an dernier à pareille date», s'est réjoui Jade-Éva Côté-Rouillard, associée chez J-EM Événements en conférence de presse annonçant le retour du Village Nordik. L'installation hivernale avec sa pêche blanche, sa patinoire, ses igloos et son sentier de glace a accueilli 35 000 visiteurs l'an dernier. Et tout indique que la population sera au rendez-vous aussi cette année.
«On n'avait pas encore annoncé que le projet revenait et on était déjà à 1500 réservations pour la pêche», a poursuivi Mme Côté-Rouillard. 
Elle précise aussi que les tarifs sont restés les mêmes que l'an dernier pour la pêche à l'omble de fontaine soit 15 $ pour les 14 ans et plus, 10 $ pour les 7 à 13 ans. C'est gratuit pour les tout-petits et un forfait familial est offert à 40 $. En igloo gonflable chauffé, les prix sont plus élevés. L'accès au site et la glissade sont gratuits.
Le Village Nordik ouvre le 19 janvier et une journée festive spéciale se tiendra le 22 janvier et les pêcheurs pourront remporter des prix.
Nouveautés 
Des nouveautés s'ajoutent cette année dont une rampe d'accès pour les gens à mobilité réduite et les poussettes. «Des planchers de bois ont aussi été ajoutés dans les igloos pour réduire l'humidité et l'accumulation d'eau», a expliqué Jade-Éva Côté-Rouillard.
Autre nouveauté, la Forêt Montmorency proposera des dégustations «de produits à saveur boréale» et de l'animation sur la faune et la flore. «On aura des sablés au sapin», a indiqué au Soleil la coordonnatrice des opérations corporative à la Forêt Montmorency, Julie Moffet. La collaboration avec le Village Nordik vise aussi à donner une vitrine pour les activités dans cette forêt, symbole typique de l'hiver avec ses précipitations largement au-dessus des moyennes de la région.
Le Carnaval de Québec est aussi des partenaires du Village Nordik avec de l'animation les samedis et dimanches du 28 janvier au 12 février. Le hockey sera à l'honneur pendant le Tournoi international de hockey pee-wee du 9 au 19 février.
Pour le reste, l'horaire régulier est du jeudi au dimanche de 10h à 17h et le Village Nordik sera ouvert tous les jours pendant la relâche scolaire du 6 au 12 mars.
Aussi, il sera toujours possible de faire cuisiner votre truite au marché et d'y greffer des accompagnements pour 7 $.
Quelques milliers de poissons d'une longueur de 10 à 12 pouces ont d'ailleurs été ensemencés et d'autres le seront chaque semaine au cours de l'hiver, précisent les organisateurs.
Avec Annie Morin
Des croisières en hiver?
Des croisières en hiver sur le port de Québec? Le pdg du Port de Québec, Mario Girard se permet d'en rêver.
«Peut-être qu'on jour on verra sous peu, on ne sait pas, au quai 30, un bateau de croisière qui sera interpellé encore plus pour venir au port de Québec pendant l'hiver», a lancé M. Girard lors de la conférence de presse annonçant la programmation du Village Nordik du 19 février au 12 mars dans le bassin Louise. 
«Je n'annonce rien, ce n'est pas un scoop à matin», s'est toutefois empressé d'ajouter Mario Girard à propos des croisières d'hiver. «C'est peut-être une vision. Je ne serai peut-être pas là pour la réaliser, mais je pense qu'on a du potentiel», a-t-il poursuivi, emballé par les installations temporaires qui permettent la pêche blanche sur le fleuve.
En mêlée de presse après son allocution, le pdg du Port a réitéré sa «vision», tout en reconnaissant qu'il est «encore tôt» pour imaginer un tel projet. «Mais je pense sincèrement que c'est une activité qu'on pourrait à terme regarder, développer. C'est tellement extraordinaire de se promener l'hiver avec les glaces, c'est une expérience extraordinaire.» 
Là pour rester
Chose certaine, croisières ou pas, le Village Nordik à un bel avenir au bassin Louise, si on en croit Mario Girard.  
«C'est pratiquement en train de devenir un produit d'appel. C'est tellement une belle idée, une belle image qu'on peut exploiter», a-t-il dit. «On peut même aller plus loin. Je peux vous dire qu'il y a plein d'idées exceptionnelles qui germent dans la tête des gens», a ajouté M. Girard sans en révéler davantage.
Il souligne d'ailleurs que la vidéo présentée en juin 2015 dans laquelle le Port présente sa vision du bassin Louise se termine avec une image hivernale du secteur.
«Personnellement, il y a longtemps que je trouve qu'on devait exploiter l'hiver au bassin Louise. Avec autant de succès qu'on connaît actuellement, on va continuer», a-t-il conclu.