Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Méga Parc des Galeries de la Capitale brillait de mille feux, samedi, pour sa réouverture.
Le Méga Parc des Galeries de la Capitale brillait de mille feux, samedi, pour sa réouverture.

La «machine» repart au Méga Parc [PHOTOS]

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le Méga Parc des Galeries de la Capitale brillait de mille feux, samedi, pour sa réouverture. Les yeux des enfants aussi, contents de revoir le carrousel illuminé et l’immense montagne russe.

Le parc d’attractions avait visiblement manqué à plus d’un. 

En un samedi matin qui s’annonçait gris, il grouillait de partout. Les petits enfants et les plus grands avaient hâte de retrouver les manèges qui leur avaient tant manqué. Déjà vers 9h, le stationnement du centre commercial des Galeries de la Capitale était bondé.

À l’intérieur, le magasinage se poursuivait comme à l’habitude, mais le Méga Parc, lui, reprenait vie. Comme après ses rénovations au coût de 52 millions $ en janvier 2019, les lumières se sont rallumées, les 18 manèges ont été remis en marche. Les cris de joie et d’excitation qui résonnent avec écho étaient aussi de retour. 

Ça y est, la machine est repartie. Cette fois, pour de bon, espère l’organisation.

 L’engouement pour les attractions se ressentait autant qu’il se voyait, alors que des files d’attente se sont créées devant la billetterie.  

«C’est un nouveau départ! On souhaite que, maintenant que l’élan est lancé, il ne s’arrête plus», exprime la coordonnatrice marketing, Geneviève Blouin.

Il faut dire que le site d’amusement intérieur de Lebourgneuf n’avait pas renoué longtemps avec ses visiteurs: entre le moment où il a rouvert après sa méga transformation et l’arrivée de la pandémie, il ne s’est écoulé qu’un peu plus d’un an. Le nouveau parc a d’ailleurs fêté son deuxième anniversaire dans le noir, en pleine crise sanitaire.

«On est fermés depuis début octobre, ça fait presque neuf mois. On vit ça presque comme une réouverture officielle, on est aussi fébriles.»

Pas peur du beau temps

«Il y a vraiment une vibe positive, on sent que les gens s’étaient ennuyés», constate Mme Blouin.

La «machine» est repartie au Méga Parc.

C’est comme si la clientèle n’avait jamais quitté le Méga Parc. L’engouement pour les attractions se ressentait autant qu’il se voyait, alors que des files d’attente se sont créées devant la billetterie. Les parents récupéraient les bracelets nécessaires à l’entrée, que les enfants arboraient fièrement pour le reste de la journée.

En effet, puisque l’organisation doit maintenant contrôler l’achalandage dans le parc, l’accès aux manèges ne se fait plus à l’aide de points, comme avant. Désormais et pour une période indéterminée, la réservation en ligne est obligatoire. Elle donne droit à un bracelet «illimité» pour une plage horaire de trois heures.

Plus besoin de retourner s’acheter un coupon parce qu’il nous manque un point pour pouvoir sauter dans les autos tamponneuses.

L’absence de la clientèle internationale ne plombera pas non plus la réouverture, la part de tourisme étranger qui fréquente le Méga Parc demeure «minime».

Le Patinarium, l’anneau de glace central, est accessible aux amateurs de patin depuis quelques semaines, sur réservation uniquement. Le sport d’hiver reste bien populaire, même en été.

D’ailleurs, bien que la réouverture survienne en même temps que la période estivale, le parc d’amusement ne craint pas de ne pas être en mesure d’attirer la clientèle. La saison n’a jamais marqué une baisse de la fréquentation, assure Geneviève Blouin.

«Rouvrir, en soi, c’est un défi, mais la clientèle, on le sait qu’elle va être au rendez-vous. Au Méga Parc, on est un attrait touristique même l’été, on a toujours été une destination familiale au cœur de la région», précise-t-elle.

«Au Méga Parc, on est un attrait touristique même l’été, on a toujours été une destination familiale au cœur de la région»

Après une année confinée, les familles voudront peut-être passer davantage de temps dehors. Ainsi, les journées de pluie et de grande chaleur continuent de figurer parmi les préférées de l’organisation.

L’absence de la clientèle internationale ne plombera pas non plus la réouverture, la part de tourisme étranger qui fréquente le Méga Parc demeure «minime», selon la coordonnatrice marketing. «Ça ne change rien à notre réalité, affirme-t-elle. On se positionne déjà mieux dans le tourisme intra-Québec et la population locale».

Toutefois, pour respecter les consignes sanitaires, la capacité d’accueil du site a dû être revue à la baisse. Lors de journées achalandées, jusqu’à 2000 personnes pouvaient être admises quotidiennement. Cet été, le seuil maximal a plutôt été fixé à 650 visiteurs, soit environ 30% du maximum habituel.

Bien que la réouverture survienne en même temps que la période estivale, le parc d’amusement ne craint pas de ne pas être en mesure d’attirer la clientèle.

La journée de samedi affichait complet et le feu roulant en témoignait. Pour la réouverture, la capacité avait toutefois été diminuée, pour permettre à ceux qui n’avaient pas réservé de pouvoir être admis.

Tant et aussi longtemps que les consignes sanitaires demeureront en place, il faudra donc prévoir sa visite. Pas question de faire un manège entre deux boutiques.

Malgré tout, l’été 2021 pourrait permettre au Méga Parc de battre des records, estime-t-on.

Lors de journées achalandées, jusqu’à 2000 personnes pouvaient être admises quotidiennement. Cet été, le seuil maximal a plutôt été fixé à 650 visiteurs, soit environ 30% du maximum habituel.

«On le sent, les gens ont envie de sortir de la maison. Il faut rester réaliste parce qu’on ne sait pas ce qui nous pend au bout du nez, mais on espère que ce soit un été record.»

Mais une chose est certaine, termine Mme Blouin. La grande roue vedette et toutes les autres attractions rempliront cet été déconfiné de «Méga Fun».

L’été 2021 pourrait permettre au Méga Parc de battre des records.

+

LE MÉGA PARC EN BREF

  • Ouvert depuis le 19 juin
  • Les 18 attractions sont en opération
  • Capacité limitée de 650 personnes dans le parc d’attractions, sur réservation en ligne www.mega-parc.com
  • Bracelet illimité pour une plage horaire
  • Le Patinarium est indépendant des manèges, sur réservation en ligne
  • Masque obligatoire pour les personnes de 10 ans et plus, et obligatoire pour tous dans les manèges le Pendule, la Force G, l’Electro, le Pare-chocs et le Piston