La conseillère Suzanne Verreault a assuré que la gestion des bancs de parc sera dorénavant «mieux encadrée» et que la «pratique sera modifiée».

La gestion des bancs publics sera «mieux encadrée»

Le retrait de bancs publics en raison de flâneurs qui dérangent ne se reproduira plus, assure la conseillère Suzanne Verreault qui a fait la lumière avec les employés municipaux qui ont enlevé deux bancs de la 3e Avenue à la suite d'une plainte.
Il y a deux semaines, cette décision avait été dénoncée par certains citoyens qui ont vu dans la manoeuvre de l'intolérance envers les itinérants sur cette artère comptant plusieurs nouveaux commerces. Ils ont craint une montée de l'embourgeoisement et un rejet de la mixité dans ce quartier.
La conseillère et présidente de l'arrondissement de La Cité-Limoilou, Suzanne Verreault, avait alors exigé que les bancs soient réinstallés sur-le-champ. Elle avait aussi demandé des éclaircissements aux employés municipaux, déplorant ne pas avoir été informée.
En entrevue au Soleil après le conseil municipal de lundi, documents internes à l'appui, l'élue a assuré que la gestion des bancs de parc sera dorénavant «mieux encadrée» et que la «pratique sera modifiée».
«Service aux citoyens»
«Ce sera à voir avec le directeur d'arrondissement comment on va procéder pour faire un suivi de l'utilisation des bancs face aux plaintes. Mais j'ai parlé à un commerçant et je lui ai dit de m'appeler, de ne pas régler ça par lui-même», a expliqué Mme Verreault. «C'est sûr que je ne peux pas tout gérer, mais disons que dans un cas comme ça, on n'est pas loin d'un service aux citoyens. Quand on décèlera un problème, on déterminera un plan d'intervention. C'est ce que je souhaite et ç'a été entendu.»