Mardi après-midi, le bar le Quartier général était bondé pour la demi-finale franco-belge. Des partisans des deux équipes s’entassaient tant à l’intérieur que sur la terrasse.

La finale de la Coupe du monde au Coeur du FEQ

La finale de la Coupe du monde sera diffusée sur grand écran au Coeur du Festival d'été (FEQ), devant l'Assemblée nationale, dimanche.

Le Consulat général de France à Québec en a fait la demande à la Ville de Québec à la suite de la victoire de l’équipe française, mardi, en demi-finale, contre la Belgique. 

LIRE AUSSI : Six Français revivent le triomphe des Bleus en 98

LIRE AUSSI : La Croatie en finale

«Il y a une grosse communauté française à Québec. Et quand il y a un événement sportif majeur, c’est un moyen pour elle de se rassembler de manière festive», dit Laurence Haguenauer, consule générale de France à Québec. 

En plein festival d’été, le match sera présenté sur écran géant au Cœur du FEQ, à la place de l’Assemblée-Nationale, dès 11h, dimanche. Les partisans de la Croatie et de la France sont invités à y encourager leur équipe. 

Le Cœur du FEQ ouvrira une heure plus tôt pour l’occasion. Les visiteurs auront accès à l’offre alimentaire habituelle du site. 

L’accès, gratuit, est limité à 2500 personnes. Si ce nombre est atteint, la Ville de Québec fermera l’avenue Honoré-Mercier, indique Mme Haguenauer. 

Celle-ci encourage les gens qui comptent s’y rendent à s’inscrire sur la page Facebook du Consulat général de France à Québec afin de permettre à la Ville de déterminer à l’avance s’il faudra fermer l’avenue. 


« Il y a une grosse communauté française à Québec. Et quand il y a un événement sportif majeur, c’est un moyen pour elle de se rassembler de manière festive »
Laurence Haguenauer, consule générale de France à Québec

Selon la consule, la Ville a tout de suite accepté la proposition du Consulat de diffuser la finale du Mondial dans un lieu public. «C’est grâce à eux que ça se fait», dit Laurence Haguenauer. 

Près de 12 000 Français résident dans la région de Québec, ce qui en fait la plus grande communauté d’immigrants. Ils représentent 11 % du nombre total de Français résidant au Canada. La communauté la plus importante est concentrée à Mont­réal (69 000 Français à la fin de 2017).

Le Consulat souhaitait donner l’occasion à un grand nombre de partisans de se réunir pour encourager les Bleus — et peut-être même de célébrer si la France repart avec les grands honneurs. 

Mardi, la consule de France à Québec avait elle-même assisté au triomphe de la France sur la Belgique au bar le Quartier général, dans Saint-Roch, où de nombreux partisans des Bleus ont célébré leur triomphe contre la Belgique.

«Il y a beaucoup de joie, c’est bien mérité, avait-elle dit à propos de la victoire française. Donc, on attend dimanche!»

+

COUPE DU MONDE: DES AFFAIRES D'OR POUR LES BARS

La succession de victoires de la France en Coupe du monde fait faire des affaires d’or à plusieurs bars de Québec.

Mardi, en plein milieu de l’après-midi, plusieurs débits de boissons du centre-ville étaient bondés lors du match de la France contre la Belgique. Et c’était comme ça presque chaque fois que les Bleus jouaient. 

«Les Français gonflent l’intérêt de la Coupe du monde à 100 %, dit Yves Ledoux, propriétaire du Pub Galway, sur l’avenue Cartier. Si les Français avaient été éliminés hier [mardi], on aurait eu une bonne finale. Mais on n’aurait jamais été occupé comme on va être occupé dimanche.»

Combiné au Festival d’été, la Coupe du monde a fait des derniers jours une manne pour le Galway. «On a comme deux festivals en même temps», dit Yves Ledoux. 

Mardi après-midi, le bar le Quartier général, au coin du boulevard Langelier et Charest, était aussi bondé pour la demi-finale franco-belge. Des partisans des deux équipes s’entassaient tant à l’intérieur que sur la terrasse.

Le propriétaire du Quartier général, Zoran Drakul, affirme que son chiffre d’affaires a grimpé d’environ 30 % depuis le début de la Coupe du monde. «C’est très bon pour nous, dit-il. On est très contents.»

L’enthousiasme pour le Mondial se ressentait aussi dans l’autre bar de M. Ledoux, le pub Claddagh, près de la Gare du Palais, où plusieurs touristes s’arrêtent pour voir les matchs du Mondial. Même chose au Pub du Parvis, sur la rue Saint-Joseph, qui accueille plusieurs touristes français de l’Hôtel Pur en face lorsque les Bleus sont sur le terrain, indique le directeur, Martin Choquette.

Les Québécois sont aussi de plus en plus nombreux à s’intéresser à la Coupe du monde, constate M. Choquette. «On a plus d’engouement là qu’on en a eu pour la Coupe Stanley», dit-il.