La zone d'exclusion pour éviter de voir des débris blesser des passants aurait dû être d'une fois et demie la hauteur du bâtiment.

La démolition du patro St-Vincent-de-Paul retardée

Le sort de la façade Saint-Vincent-de-Paul a beau être scellé, les sursis continuent à s'accumuler.
La démolition des vestiges de l'ancien patro qui devait débuter mardi matin sera retardée d'environ un mois. Deux inspecteurs de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) ont demandé l'arrêt des travaux après une visite lundi sur le chantier où ils ont constaté l'insuffisance du périmètre de sécurité. La zone d'exclusion pour éviter de voir des débris blesser des passants aurait dû être d'une fois et demie la hauteur du bâtiment.
Bref, il aurait fallu bloquer la circulation automobile sur deux axes achalandés, à savoir la côte d'Abraham et une partie d'Honoré-Mercier. Ce à quoi la Ville s'oppose pour éviter un engorgement. La Ville évalue la possibilité de fermer le secteur à la circulation durant la fin de semaine des 20 et 21 février, soit après le Carnaval. Si une telle solution était impossible, l'entrepreneur en démolition devra revenir à la CSST avec une nouvelle méthode pour jeter par terre la façade en produisant un minimum de débris.