La capitale express

Labeaume à New York, Juneau à Dubaï
Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau
Le maire Régis Labeaume sera en mission économique à New York du 2 au 4 avril. Il sera accompagné du maire suppléant Michelle Morin-Doyle et de son attaché de presse Paul-Christian Nolin. Leurs dépenses, approuvées cette semaine, sont estimées à 4200 $. Le maire fera la promotion touristique de Québec et ses grands évènements auprès de journalistes américains et il accompagnera des entreprises de Québec dans leur développement d'affaires. Sylvain Juneau, maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, représentera pour sa part sa ville ainsi que sa voisine Québec au sommet du World Council on City Data (WCCD) qui gère la norme ISO 37120 sur la qualité de vie dans les municipalités. Le but est de décrocher l'organisation de ce congrès international en 2018. Ce voyage a lieu du 5 au 7 mars à Dubaï, aux Émirats arabes unis.  Annie Morin
***
Requête en arrêt pour l'ex-cadre de Sainte-Brigitte
L'ex-directeur des travaux publics de Sainte-Brigitte-de-Laval Guillaume Côté tentera de faire tomber les accusations de fraude, abus de confiance et fabrication de faux document qui pèsent contre lui en invoquant des délais déraisonnables dans les procédures judiciaires. Guillaume Côté aurait demandé à deux cols bleus de la municipalité de faire des travaux dans son sous-sol. Son avocat Me Jean-François Bertrand a signalé jeudi qu'il y aura bientôt 44 mois que des accusations ont été déposées. Sur le total, 30 mois seraient attribuables à la poursuite, selon la défense. Au moment du procès en juin, on aurait alors dépassé le plafond établi par la Cour suprême dans l'arrêt Jordan, dit la défense. La requête en arrêt sera débattue avant le procès.  Isabelle Mathieu
***
La police recherche... une souffleuse asiatique
La pluie et la chaleur des dernières semaines ne semblent pas avoir fait fondre la neige suffisamment au goût d'un voleur de Québec. Une souffleuse a été dérobée dans La Haute-Saint-Charles, le 23 février, et la Police de Québec demande maintenant l'aide de la population pour retrouver la machine. 
C'est que la souffleuse rouge et noir de marque FUJII serait l'unique modèle du genre au Québec. Elle provient d'Asie et a une valeur de près de 5000 $. La police de Québec précise qu'elle est facilement reconnaissable, n'ayant pas de protège carburateur. 
La souffleuse a été vue pour la dernière fois par son propriétaire sur la rue des Plaines, le 23 février. 
Le Service de police de la ville de Québec (SPVQ) dénombre pas moins de 60 vols de souffleuses à neige sur son territoire uniquement pour la présente période hivernale. 
Le SPVQ demande désormais à toute personne détenant des renseignements permettant de retracer la souffleuse de les transmettre de façon confidentielle au 418-641-AGIR (2447), ou encore en composant le 9-1-1 pour une intervention immédiate sur ladite souffleuse.  Guillaume Piedboeuf
***
Un consortium pour dessiner le centre de glaces
Le consortium Les architectes associés/Lemay, qui regroupe une firme du Saguenay-Lac-Saint-Jean et une autre de Québec, a remporté l'appel d'offres pour les services professionnels en architecture en vue de la construction du centre de glaces de Québec. Malgré le pointage qualitatif le plus bas, le consortium est arrivé premier après avoir soumis un prix bien en-deçà de ses trois concurrents, soit 1 million $ pile. C'est 400 000 $ de moins que l'estimation de la Ville de Québec. Le centre de glaces abritera un anneau de glace intérieur pour le patinage de vitesse, deux patinoires ainsi qu'une piste de jogging. Un budget de 68,9 millions $ est réservé pour ce projet attendu depuis longtemps. L'ouverture est prévue d'ici 2020.  Annie Morin
***
Quatorze bâtiments protégés dans Charlesbourg
Le comité exécutif de la Ville de Québec soumet 14 bâtiments à valeur patrimoniale de l'arrondissement de Charlesbourg, dont 12 situés sur la rue du Vignoble, à l'autorité de la Commission d'urbanisme et de conservation de Québec pour prévenir leur démolition. Cette décision s'appui sur un inventaire du patrimoine bâti de l'arrondissement de Charlesbourg entrepris par la firme Patri-Arch à l'extérieur du site patrimonial du Trait-Carré. «Ce document révèle que les 13 propriétés anciennes étudiées sont occupées par des bâtiments principaux ou secondaires qui possèdent des valeurs patrimoniales bonnes ou supérieures et que ceux-ci ne bénéficient actuellement d'aucune protection de nature permanente», peut-on lire dans les documents remis aux élus. S'ajoutent aussi une résidence sur la rue Maurice-Déry et le 1175, boulevard Louis-XIV dont la valeur patrimoniale est jugée supérieure.  Annie Morin