Les pancartes électorale étaient visibles dans les rues de Québec, vendredi matin.

La campagne électorale municipale lancée à Québec

C'est parti! La campagne électorale municipale 2017 est lancée officiellement, ce vendredi, et culminera avec l'appel aux urnes le dimanche 5 novembre. Les trois principaux partis politiques qui veulent le pouvoir à Québec s'activent sur le terrain.
Anne Guérette et Démocratie Québec comptaient des candidats dans 13 districts sur 21 à l'ouverture de la course, tôt vendredi matin.
Les affiches électorales ont fait timidement leur apparition pendant la nuit de jeudi à vendredi et continueront de pousser dans les prochains jours. Équipe Labeaume, avec son maire Régis Labeaume au pouvoir depuis 2007, Démocratie Québec, qui constitue l'opposition officielle, et Québec 21, nouveau parti plus à droite, ont tous convoqué la presse pour donner le ton de leur campagne.
Démocratie Québec est le seul à ne pas avoir présenté tous ses candidats. Seulement 13 districts sur 21 sont attribués actuellement, mais les intéressés ont jusqu'au 6 octobre pour se manifester.
Le transport et la gestion des finances publiques promettent d'être des thèmes omniprésents. Tandis que le parti du maire et Démocratie Québec plaident pour un meilleur transport en commun, Québec 21 se présente avec l'objectif de faire échec à tout projet structurant de transport collectif et fait plutôt du troisième lien routier entre Québec et Lévis sa priorité, même s'il s'agit d'un dossier provincial.  
Tentant de ravir la mairie pour une quatrième fois, Régis Labeaume veut aussi proposer des interventions urbaines favorisant le «raffinement de la qualité de vie», comme son plan de mise en valeur des rivières. La chef de l'opposition Anne Guérette, qui dénonce son style de gestion depuis des années, jouera sur le terrain des finances publiques. «Prenons la ville en main», dit le slogan sur ses affiches.
Au dernier scrutin, en 2013, à peine 54,9 % des électeurs se sont prévalu de leur droit de vote. Le parti du maire Labeaume a raflé 18 des 21 districts de la ville avec, en moyenne, 75 % des voix exprimées. Démocratie Québec a fait élire trois conseillers municipaux, mais Anne Guérette en est désormais l'unique représentante au conseil municipal, Paul Shoiry et Yvon Bussières ayant quitté le navire dans la dernière année. Ce dernier se présente d'ailleurs comme indépendant dans le district de Montcalm-Saint-Sacrement.
Deux autres partis sont aussi enregistrés auprès du Directeur général des élections du Québec. Il s'agit de l'Alliance citoyenne de Québec, parti de droite, qui a dévoilé les noms de 13 candidats, mais ne les a pas présentés encore aux médias. Option Capitale Nationale loge plutôt à gauche.