Konrad Sioui

Konrad Sioui réélu grand chef de Wendake

Konrad Sioui a été réélu grand chef de la nation huronne-wendat et par le fait même de la réserve de Wendake, au terme d'un scrutin général, vendredi.
M. Sioui obtient ainsi un troisième mandat. Il a récolté 990 voix, soit 60 %, contre 656 pour son adversaire Denis Gros-Louis, un avocat de formation. La présidence de l'élection, tenue entre 9h et 20h vendredi, a retenu 1646 bulletins de vote valides sur les 1756 enregistrés. Les résultats ont été dévoilés vers 2h dans la nuit de vendredi à samedi.
Le grand chef des Hurons-Wendats estime avoir en main «un mandat clair» pour «la continuité», a-t-il dit au Soleil samedi. Sur le fond, M. Sioui a l'intention de poursuivre sa bataille pour faire valoir les droits des Premières Nations à l'échelle du Canada, notamment les droits territoriaux et culturels.
Plus localement, sa priorité sera de bonifier les services offerts à sa communauté. Il entend poursuivre le projet Tortue, dont la phase 1, comprenant une clinique, a déjà été complétée.
Il souhaite maintenant aller de l'avant avec les phases 2 et 3. «Ce sont des logements supervisés pour des personnes âgées qui ont une certaine autonomie, mais qui ont des besoins particuliers», a-t-il dit, soulignant que la population qu'il représente était vieillissante.
M. Sioui, âgé de 63 ans, croit que les milliards de dollars promis par le gouvernement de Justin Trudeau, réservés aux Premières Nations, devraient permettre de puiser les fonds nécessaires.
À noter que le grand chef ne représente pas que les résidents de Wendake. M. Sioui a rappelé samedi que de nombreux Hurons-Wendats habitaient Trois-Rivières, Montréal et Gatineau. «Il y en a dans toutes les provinces du Canada et dans plusieurs États aux États-Unis.» Un peu plus de la moitié d'environ 4000 membres de la communauté habite Wendake.