Le Centre culturel islamique de Québec, qui a été le théâtre de la tuerie du 29 janvier 2017, est l'un des nombreux signataires de la lettre adressée au premier ministre Trudeau.

Jour officiel de mémoire demandé

À quelques semaines du premier anniversaire de la tuerie de la Grande Mosquée de Québec, la communauté musulmane canadienne réclame formellement au gouvernement de Justin Trudeau que le 29 janvier soit désigné Journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie. Le fédéral dit en «prendre acte», sans toutefois se commettre.

La demande a été formulée vendredi par le Conseil national des musulmans canadiens (CNMC) dans une lettre endossée par quelque 70 organisations musulmanes de partout au pays, y compris le Centre culturel islamique de Québec. Une trentaine d’organisations communautaires, comme Amnistie internationale, figurent aussi parmi les signataires.    

La missive a été postée et faxée au Bureau du premier ministre en matinée, a confirmé Ihsaan Gardee, directeur exécutif du CNMC et auteur de la lettre, dont Le Soleil a obtenu copie.

M. Gardee y explique que les communautés musulmanes partout au Canada «se relèvent encore difficilement de l’attaque terroriste dévastatrice», survenue le 29 janvier 2017 à Québec. Attaque «qui a coûté la vie à six hommes musulmans qui priaient à leur mosquée — des pères, des maris et des fils — et qui en a laissé plusieurs autres gravement blessés». 

Le CNMC, organisation à but non lucratif qui milite pour la défense des droits humains, s’inquiète «de la montée des groupes d’extrême droite», qui menace «la sécurité des institutions musulmanes et des congrégations». «Il est crucial que nos élus se dressent fermement» contre ces groupes «qui visent à fomenter la haine et la division entre les Canadiens et leurs concitoyens musulmans», ajoute-t-on dans la lettre.   

Pour ne pas oublier et pour prévenir les crimes haineux, les leaders musulmans réclament donc cette journée de souvenir et d’action contre l’islamophobie. «Une telle désignation [pour le 29 janvier] donnerait l’opportunité aux Canadiens de se souvenir collectivement des victimes de l’attaque et permettrait de sensibiliser la population sur les périls que sont la haine, l’intolérance et l’islamophobie.»

Lors d’un entretien avec Le Soleil, M. Gardee a fait le parallèle avec la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Instituée partout en 1991, la journée souligne la tuerie à l’École Polytechnique de Montréal, en 1989. En ce sens, a dit M. Gardee, «ce n’est pas une demande qui est sans précédent».

Ce qui était du jamais vu, a insisté le directeur du CNMC, «c’est que pour la première fois au Canada, un lieu de culte a été la cible d’une attaque horrible simplement parce que les victimes étaient des musulmans». 

Le fédéral «prend acte»

Le gouvernement fédéral a réagi vendredi en disant simplement «prendre acte» de la demande. «Notre gouvernement va maintenir son appui à la promotion de la diversité et de l’inclusion au sein de notre société», a exprimé le cabinet de la ministre Mélanie Joly, responsable du multiculturalisme au gouvernement fédéral.

«Le Canada continue de condamner cette attaque terroriste perpétrée contre les musulmans dans un lieu de prière et de paix. Les Canadiens continuent d’être solidaires avec les victimes et les familles touchées par cette attaque», a poursuivi son attaché de presse, Simon Ross, dans une déclaration écrite.

L’idée d’une journée commémorative pancanadienne avait été lancée en février, tout juste après l’attaque, par différents groupes musulmans. Elle n’avait toutefois pas été adressée spécifiquement au premier ministre. 

***

UNE OCCASION DE FAIRE LE BIEN

Pour Boufeldja Benabdallah, cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, l’institution d’une journée commémorative nationale, chaque 29 janvier, est un bon moyen de tirer des leçons à long terme de la tuerie à la Grande Mosquée. 

«C’est une journée qui a marqué le pays dans son entièreté et ailleurs. On ne va pas la comparer avec tous les drames mondiaux. Mais on est au Canada, on est au Québec, on est dans la ville de Québec. [Pour nous] c’est historique, et ça doit rester historique», a-t-il déclaré au Soleil, vendredi, réagissant à la proposition faite par le Conseil national des musulmans canadiens. 

«Autour de cette journée vont se faire beaucoup de choses. Ce n’est pas uniquement l’affaire d’une date, mais le rappel d’actions à faire et qui ont été faites», a-t-il souligné. «Je pense que la leçon elle est là. C’est une journée qui doit marquer le Canada pour que ça ne revienne plus. Que ça s’institue comme une journée qui doit marquer l’histoire du Canada, dans le sens du respect de toutes les composantes de la société, quelle que soit leur religion ou leur position politique.»

M. Benabdallah estime qu’il s’agit d’une occasion de faire le bien, de sublimer le drame en bâtissant «des choses belles et intéressantes». Selon lui, la création d’une journée commémorative forcera les décideurs à faire «des bilans» sur les mesures prises pour contrer la discrimination et l’islamophobie, ou pour favoriser l’intégration et l’inclusion des minorités. «Ils seront interpelés sur le bilan qui a été fait d’une année à une autre. C’est en ce sens que la valeur d’une journée nationale prend tout son sens. […] Si c’est seulement qu’une date, ça ne donne rien.»

M. Benabdallah s’est engagé personnellement à ouvrir le dialogue entre les communautés musulmanes et leurs concitoyens canadiens ou québécois. «Je serai le premier à prendre mon bâton de pèlerin», a-t-il déclaré. Et même si le gouvernement n’institue pas de journée commémorative, il y aura toujours des gens comme lui pour faire œuvre de mémoire, a-t-il dit. «Tant que Dieu me donne la santé et la parole, je parlerai. Pour nous enfants et pour tout le monde.» 

***

LISTE DES SIGNATAIRES

  • Afghan Canadian Islamic Community
  • Alberta Muslim Public Affairs Committee (AMPAC)
  • AMAL-Québec
  • Assunah Muslims Association (AMA)
  • Aylmer Mosque
  • Az-Zahraa Islamic Academy
  • Az-Zahraa Islamic Centre
  • L’association la Paix
  • L’assocation musulmane québécoise (AMQ)
  • British Columbia Muslim Association (BCMA)
  • Canadian Association of Muslims with Disabilities (CAM-D)
  • Canadian Association for Muslim Women in Law (CAMWL)
  • Canadian Centre for Deen Studies
  • Canadian Council of Imams (CCI) Canadian Council of Muslim Women – National (CCMW)
  • Canadian Council of Muslim Women – Montreal (CCMW) 
  • Canadian Friends of Somalia Canadian Muslim Alliance (CMA) 
  • Canadian Muslim Lawyers Association / Association canadienne des avocats musulmans (CMLA/ACAM) The Canadian Muslim Vote (TCMV) 
  • Centre Al-Jisr
  • Centre Culturel Islamique de Québec (CCIQ)
  • Le centre Badr
  • Le centre Kawtar de Laval
  • Collective of Muslim Feminists of Quebec
  • DawaNet
  • Dar Al-Tawheed Islamic Centre
  • Downtown Muslim Professional Network (DMPN)
  • Edmonton Council of Muslim Communities (ECMC)
  • Federation of Muslim Women
  • Islam Care Centre
  •  Islamic Association of Saskatchewan (Regina)
  •  Islamic Association of Saskatchewan (Saskatoon)
  •  Islamic Circle of North America-Canada (ICNA-Canada)
  •  Islamic Circle of North America-Canada (ICNA-Canada) Montreal Chapter
  •  Islamic Family and Social Services Association (Edmonton)
  •  Islamic Foundation of Toronto
  •  Islamic History Month Canada (IHMC)
  •  Islamic Institute of Toronto
  •  Islamic Shia Ithna Asheri Jamaat (ISIJ) of Toronto
  •  Islamic Society of Cumberland (Bilal Mosque)
  •  Islamic Society of Gloucester (ISOG)
  •  Islamic Society of Kingston
  •  Islamic Society of North America – Canada (ISNA-Canada)
  •  Islamic Society of Sandy Hill
  •  Islamic Social Services Association (ISSA)
  •  Jamiatul Muslemeen of Ottawa-Carleton (Jami Omar)
  •  Kanata Muslim Association
  •  La Voie Des Femmes
  •  London Muslim Mosque (LMM)
  •  Muslim Association of Canada (MAC National)
  •  Muslim Association of Canada (MAC – Ottawa Chapter)
  •  Muslim Association of Hamilton
  •  Muslim Coordinating Council of the National Capital Region (MCCNCR)
  •  Muslim Council of Peel
  • Muslim Society of Prince Edward Island
  •  Muslim Link Newspaper
  •  Muslim Youth Services
  •  North American Spiritual Revival (NASR)
  •  Noor Cultural Centre
  •  Ottawa Muslim Association (OMA)
  • Outaouais Islamic Center – Gatineau Masjid
  •  Own It Institute of Canada Ltd.
  •  Shia Muslim Community of British Columbia
  •  South Nepean Muslim Community – SNMC Masjid
  •  Think for Actions
  •  United Muslim Organizations in Ottawa Gatineau (UMO-OG)
  •  Windsor Islamic Association
  •  Windsor Islamic Council
  •  Amnesty International Canada
  • Amnistie international Canada francophone
  •  Arab Canadian Lawyers Association
  •  Canada Without Poverty
  •  Canadian Association of Black Lawyers
  •  Canadian Council of Refugees
  •  Canadian Labour Congress (CLC)
  •  Chinese Canadian National Council Toronto Chapter
  •  Comité Solid’ère
  •  C.O.R. organisme de Communication pour l'Ouverture et le Rapprochementintercultural
  •  Federation of Asian Canadian Lawyers
  •  Global Shapers Montréal (a youth leadership initiative by the World Economic Forum)
  •  The International Civil Liberties Monitoring Group (ICLMG)
  •  InterPares
  •  Mosaic Institute
  •  Ontario Federation of Labour
  •  Ontario Council of Agencies Serving Immigrants (OCASI)
  •  South Asian Bar Association - Toronto
  •  Toronto and York Region Labour Council
  •  UneFilleUneFamille
  •  United Food and Commercial Workers Canada
  •  United Steelworkers, Local 2010
  •  Urban Alliance on Race Relations
  •  Vaughan African Canadian Association (VACA)
  •  YMCA Toronto
  •  YMCA Canada