Offerte pour 2008, l'horloge du Jura fabriquée par la maison suisse Richard Mille a finalement été installée six ans plus tard, à l'automne 2014. Déjà, les horlogers du Jura s'étaient dits étonnés de la voir placée à l'extérieur, dans une cage de verre tempérée.

Installer l'horloge du Jura à l'extérieur, un «gaspillage»

L'opposition à l'hôtel de ville persiste et signe : le choix de l'administration Labeaume d'installer l'horloge du Jura à l'extérieur n'était pas une bonne idée et représente du «gaspillage». Et les pépins techniques et analyses successives le prouvent, croient les élus de Démocratie Québec.
«Pour nous, c'est un gaspillage d'argent public», a lancé la conseillère Anne Guérette lundi. Tant elle que ses collègues Paul Shoiry et Yvon Bussières saluent ce cadeau offert par la République et Canton du Jura à l'occasion du 400e anniversaire de Québec.
La question, disent-ils, n'est pas la pertinence de ce «bijou» et «cette oeuvre d'art», mais plutôt la décision de l'avoir installée dehors, dans les Jardins de l'Hôtel-de-Ville, dans une cage de verre à plus de 500 000 $.
«Le problème a été la décision de l'installer là. Nous, on pense que ça va continuer. On n'a pas fini de payer pour l'horloge. J'avais dit à l'époque : "Ne la mettons pas à l'extérieur, mettons-la dans le hall d'entrée de l'amphithéâtre"», a dit Paul Shoiry.
Les élus de Démocratie Québec réagissaient à un article du Journal de Québec qui, lundi, révélait que la Ville a octroyé cet été un contrat de 6200 $ à la firme d'architectes ABCP pour déterminer si les rayons de soleil sont à l'origine des divers problèmes techniques vécus par l'horloge du Jura. Cette pièce unique est évaluée à 2,5 millions $.
Offerte pour 2008, l'horloge fabriquée par la maison suisse Richard Mille a finalement été installée six ans plus tard, à l'automne 2014. Déjà, les horlogers du Jura s'étaient dits étonnés de la voir placée à l'extérieur, dans une cage de verre tempérée.
«À la base, cette horloge était prévue pour être installée à la bibliothèque Gabrielle-Roy», avait rappelé le directeur technique chez Richard Mille, Salvador Arbona, lors de l'inauguration de l'horloge le 19 septembre 2014. «M. le Maire nous a suggéré de la mettre à l'hôtel de ville. Ça nous a surpris un peu, là. Pour vous dire beaucoup : il y a un delta de 70 degrés ici entre l'été et l'hiver!» avait-il lancé.