«Je veux servir le parti. Je veux servir les citoyens de Québec», déclare Anne Guérette.

Îlot Esso: Guérette poursuit le promoteur David Grondin

Anne Guérette passe de la parole aux actes et va poursuivre le promoteur immobilier David Grondin. La conseillère de Démocratie Québec n'a pas obtenu les excuses demandées vendredi pour «atteinte à sa réputation».
En octobre 2013, pendant la campagne électorale, Mme Guérette a été accusée par le promoteur d'avoir distribué des croquis et des informations inexacts concernant le projet d'immeuble à condos à l'îlot Esso, depuis en construction au coin de l'avenue boulevard René-Lévesque et avenue Cartier. M. Grondin avait déposé une plainte pour «manquements à l'éthique» au ministère Affaires municipales.
Or, le promoteur n'a jamais donné suite à sa plainte. Mais le mal était fait, estime Mme Guérette. «Ça prouve qu'il n'était pas sérieux. Mais ce sont des accusations graves», a commenté l'élue au Soleil lundi soir. «C'est très important que les faits soient rétablis», a poursuivi la conseillère qui demandera 50 000$ en dommage. La représentante du district de Cap-aux-Diamants estime n'avoir «fait que son travail d'élue» en intervenant dans ce dossier.
En 2013, M. Grondin avait déposé un projet pour un édifice de six étages. Cette version avait été pour l'îlot Esso, un projet finalement rejeté par référendum en novembre 2013.
En janvier, le promoteur a proposé une nouvelle version de quatre étages qui a été acceptée parce qu'elle respecte le zonage en vigueur dans ce secteur du quartier Montcalm. Les 21 unités seront finalement en location au lieu d'être vendues.