Hôtel de glace: un hiver quasi parfait

Le directeur de l'Hôtel de glace n'a pas encore les chiffres d'achalandage au terme de sa première année au Village Vacances Valcartier. Mais il a du flair. Et ça sent la réussite.
«C'est une saison où on ne pouvait demander mieux, lance Jacques Desbois, rencontré dimanche sous un soleil printanier, offrant une journée parfaite pour clore les activités de l'hôtel. Les conditions étaient idéales dès le début de la saison, même pour la construction. Et ça s'est poursuivi pour opérer et maintenir l'hôtel», ajoute-t-il.
L'hiver hâtif a permis d'accélérer la construction de la structure, qui a ouvert une première fois en 17 ans aussi tôt que le 27 décembre. Restait à voir comment s'intégrerait l'hôtel dans l'ensemble de l'offre touristique du Village Vacances avec ses glissades sur neige et l'ouverture du parc aquatique intérieur et de son hôtel de 150 chambres.
Le directeur de l'Hôtel de glace, Jacques Desbois
«C'est comme si on avait atteint une autre strate en se joignant au grand ensemble multiactivités de Valcartier. On voit tous le potentiel de développement à court et à moyen terme», soutient le directeur.
Jusqu'à l'an dernier, l'Hôtel de glace attirait 114 000 visiteurs à l'ancien zoo de Québec. Maintenant, il bénéficie de l'achalandage naturel du Village Vacances avec ses quelque 200 000 visiteurs. 
Au chapitre des nuitées, l'hôtel attire encore 95 % d'une clientèle en provenance de l'extérieur de la région de Québec, dont le tiers des États-Unis et 20 % des autres provinces canadiennes. Au moins 17 mariages étaient planifiés à la chapelle en début d'année, soit un chiffre équivalent aux années précédentes.
Le bilan chiffré de la saison sera connue dans les prochaines semaines.