Maïka, Fabien Cloutier, Daphnée et la Dre Marie-Camille Duquette ont partagé un bon moment, samedi, dans le cadre de la guignolée des Drs Julien et Duquette.

Guignolée des Drs Julien et Duquette: 75 000$ en un jour

Une centaine d'enfants en situation de grande vulnérabilité ont été gâtés par le père Noël samedi à l'occasion de la Guignolée des Drs Julien et Duquette. Le Centre de pédiatrie sociale de Québec l'a été tout autant avec 75 000$ amassés dans la seule journée de samedi.
La guignolée est la principale collecte de fonds du Centre de pédiatrie sociale, qui fête cette année ses cinq ans d'existence. Les organisateurs de l'événement, qui se déroule jusqu'au 15 janvier 2017, espèrent amasser une somme totale de 125 000$.
En début d'après-midi samedi, quelque 44 000$ avaient déjà été amassés, notamment grâce à des bénévoles présents sur plusieurs artères commerciales de la ville. Sur le coup de 21h, le montant avait grimpé à 75 000$, encore bien loin de l'objectif final de la campagne, précisaient cependant les responsables dans leur bilan de la journée.
Durant ce temps, une centaine d'enfants bénéficiaires des services du Centre de pédiatrie sociale ont eu droit, au Patro Roc-Amadour, à un repas, à de l'animation et à la visite de leur nouveau parrain, le comédien Fabien Cloutier. Lui-même ancien résident du quartier Maizerets, il a salué la «convivialité» et le caractère «humain» de l'organisme cofondé par la pédiatre Marie-Camille Duquette. 
En fin d'après-midi, les enfants se sont rendus au Club Jouet en compagnie du père Noël, où chacun a pu se choisir un jouet.
Le «stress toxique» vécu par des enfants en situation de vulnérabilité est un «enjeu de santé publique auquel on ne s'attarde pas assez», dénonce la Dre Duquette. Un enjeu qui, pourtant, peut avoir des répercussions importantes sur le développement du cerveau de l'enfant, ajoute-t-elle.
Fondé en 2011, le Centre de pédiatrie sociale de Québec soutient 220 enfants de Limoilou âgés de 0 à 17 ans grâce à une approche intégrative alliant médecine, travail social et droit. Un deuxième centre du même nom ouvrira ses portes en 2017 dans le quartier Saint-Sauveur.