La conseillère Anne Guérette lors du conseil municipal, lundi soir

Guérette veut garder la vue sur la chapelle des Augustines

La conseillère Anne Guérette souhaite que la chapelle des Augustines continue à être visible de la côte de Palais, peu importe ce qui se construira sur l'îlot Charlevoix, un terrain actuellement vacant à deux pas de L'Hôtel-Dieu.
L'élue de Démocratie Québec et architecte de formation a présenté la semaine sa proposition pour la préservation de la «percée visuelle» de la chapelle construite en 1803 et emblématique de la présence des soeurs Augustines qui ont fondé L'Hôtel-Dieu en 1639.
Dans une maquette produite pour illustrer son idée, l'élue de l'opposition propose un chemin de pierre et de verdure reliant par une diagonale le bâtiment historique à la côte du Palais.
Jusqu'en 2011, la chapelle était cachée par l'édifice de location de voitures Budget/Avis, démoli en prévision du projet d'agrandissement de L'Hôtel-Dieu de Québec, abandonné depuis. Ce terrain vacant a récemment été acheté par la Ville de Québec.
«Depuis qu'on a démoli, il s'est révélé un petit bijou patrimonial qui est la chapelle des Augustines. Je propose qu'on tienne compte dans les critères de développement du projet et de s'assurer que la percée visuelle soit conservée et mise en valeur», a dit Mme Guérette. La conseillère estime que la Table de concertation du Vieux-Québec devrait être mise à contribution pour élaborer ce qu'on veut d'une future construction sur ce terrain au coeur de l'arrondissement historique.
L'idée a été bien reçue par la présidente de la Table de concertation, la vice-présidente du comité exécutif, Julie Lemieux. «Ça s'inscrit dans la liste des idées qui pourraient être soumises à la Table, et Anne Guérette en fait partie», a dit Mme Lemieux à propos de la conseillère de l'opposition. Un appel de projet pour l'avenir de ce terrain devrait être lancé bientôt, a-t-elle poursuivi. Une future construction pourrait être résidentielle ou commerciale, l'objectif étant avant tout de ramener des citoyens et des services de proximité dans le Vieux-Québec.