Guérette s'engage à geler les taxes jusqu'en 2019

Dans une volonté de «donner un répit» aux commerçants de la capitale, Démocratie Québec s'engage à geler le compte de taxes jusqu'au terme du rôle d'évaluation 2016-2018. Une promesse électorale évaluée à environ 9 millions $ par la chef du parti, Anne Guérette.
En point de presse, jeudi, au coeur du quartier Saint-Sacrement, en compagnie de trois de ses candidats, Mme Guérette a expliqué, en se basant sur une étude de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, que les taxes commerciales à Québec sont 3,69 fois plus élevées que les taxes résidentielles, alors que la moyenne des grandes villes se situe à 2,74.
«Les commerçants ont fait leur large part au cours des dernières années. Il est temps de leur donner un peu d'oxygène», estime la leader du parti d'opposition à l'hôtel de ville.
Démocratie Québec compte adapter ses mesures de taxation en fonction des différents secteurs. À son avis, il ne fait «aucun sens» qu'un commerce de proximité soit frappé d'un niveau de taxation identique à celui établi dans un centre commercial qui bénéficie d'espaces gratuits de stationnement.
Cette mesure électorale pourrait mener à une baisse de taxes pour «certains types de commerces de proximité», à l'heure où plusieurs éprouvent de sérieuses difficultés financières. «Il y a un problème d'inoccupation grandissant sur les artères commerciales. Sur la rue Saint-Jean, c'est catastrophique. Il y a un problème grave de taxes qui sont à leur maximum.»
Démocratie Québec explore la possibilité d'offrir davantage de cases de stationnement de 30 minutes, voire de faire du dimanche une journée sans parcomètres payants.
Le coût de cette promesse électorale se financera grâce à une meilleure gestion des finances de la Ville. «On va arrêter de gaspiller dans toutes sortes de projets dont on n'a pas besoin», soutient Mme Guérette, apportant en exemple l'anneau de glace couvert et le grand marché public de Limoilou. «Ça va être facile de dégager ce montant-là, on n'a aucune inquiétude.»