Le golf Le Montmorency a cédé le passage ce qui permettra aux marcheurs de longer la rivière.
Le golf Le Montmorency a cédé le passage ce qui permettra aux marcheurs de longer la rivière.

Grand parc le long de la rivière Montmorency: le rêve se concrétise

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Le rêve de la Ville de Québec d’aménager un grand parc depuis le pied de la chute Montmorency jusqu’au centre de plein air de Beauport vient de s’ancrer dans le réel. Le golf Le Montmorency a cédé le passage ce qui permettra aux marcheurs de longer la rivière.

À LIRE AUSSI: La Ville de Québec rêve d’un grand parc le long de la rivière Montmorency

Le souhait de la Ville se butait toutefois au club de golf Le Montmorency qui bloquait le passage d’un éventuel lien pour piétons et cyclistes sur les deux rives. Eh bien, les propriétaires de l’entreprise n’ont pas tardé à faire preuve d’ouverture pour le projet récréotouristique de la cité.

Des discussions ont permis de conclure : des parties de lots du golf sont vendues pour 80 000 $. Ailleurs, un droit de passage est garanti contre une rétribution de 13 000 $. Aussi, dans le contrat, la Ville s’engage à réaliser des aménagements qui protègeront les usagers des balles de golf.

Près du but

La municipalité s’approche donc de la concrétisation de son rêve, indique le porte-parole de la Ville, David O’Brien. «L’acquisition des bandes de terrain du club de golf est la dernière qui touche un propriétaire privé. Les seules bandes de terrain restantes à acquérir appartiennent à Hydro-Québec. La Ville et la société d’État sont présentement en processus à cet effet, toutefois cela peut prendre encore plusieurs mois.»

La confiance règne. Déjà, des plans pour le parc linéaire sont préparés. «En ce qui concerne les aménagements, les contraintes naturelles du secteur ainsi que l'espace restreint ne permettent pas la mise en place de grandes infrastructures. La Ville priorise la mise en place de mobilier urbain (bancs) et l’installation de signalisation avec l'aménagement des sentiers le long de la rive du côté de Québec.»

Il est toutefois prématuré d’établir un budget pour ce projet, note M. O’Brien. «Compte tenu qu'il reste des terrains à acquérir, nous ne pouvons pour le moment préciser les coûts éventuels d'aménagement et les détails d'opération et d'échéancier. Cela sera précisé avec l'avancement du projet ultérieurement.»

«Ce projet fait partie du Plan de mise en valeur des rivières de la Ville de Québec.»