G7: appel officiel à la manifestation

Le Réseau de résistance anti-G7 (RRAG7) poursuit la mobilisation de la société civile à l’approche du sommet qui réunira les chefs d’État des puissances économiques à La Malbaie les 8 et 9 juin. Le groupe vient d’ailleurs de diffuser un appel officiel à la manifestation.

«Les leaders mondiaux disent vouloir s’entretenir de croissance économique, de création d’emplois, d’égalité des sexes, de changements climatiques et de politiques étrangères... Mais nous savons qu’en réalité, les rencontres du G7 sont déterminantes pour l’organisation mondiale de l’économie capitaliste en fonction des intérêts des banques, des industries pétrolières, agroalimentaires, pharmaceutiques, technologiques, de l’armement et autres grands conglomérats», écrivent les militants anonymes dans un communiqué de presse mis en ligne lundi soir.

LIRE AUSSI: Labeaume peu ému par les graffitis anticapitalistes à Québec

Refusant de donner des entrevues aux médias pour l’instant, ils poursuivent leur pamphlet: «Le G7 s’avère être l’un des symboles phares des États néolibéraux qui légitiment le 1% le plus riche de la population mondiale en créant et maintenant les inégalités sociales et économiques. […] Nous croyons qu’il est temps de se réunir et de s’indigner vis-à-vis cette absurdité, afin de faire entendre notre voix.»

«Nous invitons la population à se joindre aux efforts de mobilisation pour exprimer leur refus de ce système qui perpétue l’impérialisme des pays du G7 et continue de répandre un peu plus chaque jour la misère humaine et la destruction écologique aux quatre coins de la planète!»

Évaluant qu’il sera difficile de déplacer les masses vers La Malbaie, le RRAG7 confirme donc la tenue d’une «marche unitaire festive contre le G7, contre l’extractivisme et contre les frontières le jeudi 7 juin en soirée à Québec». Un rendez-vous inclusif visant large: anti-impérialisme, anticolonialisme, antiracisme, antipatriarcat et anticapitalisme. 

L’activité à l’agenda le lendemain, 8 juin, sera plus active: «Le RRAG7 appelle également à une journée de perturbation des activités du sommet du G7 le vendredi 8 juin dans la région de Québec.»

Le G7 regroupe le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis.

LIRE AUSSI:

Plusieurs groupes se mobilisent pour le G7

Manifestation le 5 avril

Le SPVQ fait le plein de grenades lacrymogènes

Des VUS Suburban livrés par dizaines pour le G7

Labeaume peu ému par les graffitis anticapitalistes