Les bâtiments actuels ne deviennent pas «illégaux» à la suite de l’adoption de normes de construction plus strictes pour les secteurs où le fleuve risque de déborder.
Les bâtiments actuels ne deviennent pas «illégaux» à la suite de l’adoption de normes de construction plus strictes pour les secteurs où le fleuve risque de déborder.

Fortes marées: limitations de construction pour des propriétés près du fleuve

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Quelque 340 propriétés des abords du boulevard Sainte-Anne, dans Limoilou et Beauport, viennent tout juste d’être déclarées à risque d’être submergées lors de fortes marées. De nouvelles limitations de construction sont dès maintenant imposées par la Ville de Québec pour assurer la «résilience» des bâtiments en cas de crue.