Micheline Duschesneau, une habituée du Centre Durocher, faisait partie des 175 participants de l'événement Help Portrait cette année. «C'est une super belle activité... Un cadeau de la vie», va-t-elle jusqu'à dire.

Événement Help Portrait: des sourires qui n'ont pas de prix

Le gymnase du Centre Durocher s'est transformé samedi en immense studio de photo où 175 personnes ont pu se faire gratuitement croquer la binette par des photographes amateurs. Et nul besoin de forcer un sourire, celui des photographiés était tout ce qu'il y a de plus sincère.
Mme Duchesneau s'est fait maquiller et coiffer par des bénévoles avant de prendre la pose.
C'est qu'ils étaient conviés à l'événement Help Portrait, qui offre chaque année la possibilité à des gens démunis de se faire photographier dans une ambiance de studio. L'activité se déroule depuis six ans à Québec, mais a d'abord été fondée en 2008 par les photographes américains Jeremy Cowart et Kyle Chowning. Aujourd'hui, le concept est répandu à travers le monde, et invite photographes, maquilleurs et coiffeurs à s'unir pour offrir un cadeau unique et concret à des gens qui ne pourraient se l'offrir sinon.
À Québec, l'événement est organisé par le Club de photo Dimension, un organisme à but non lucratif dont les membres, des photographes amateurs, souhaitent s'impliquer dans leur communauté. «On veut donner de la fierté aux gens, on veut qu'ils puissent profiter de nos connaissances», mentionne Mario Walker, coorganisateur de l'activité. 
À noter que tout l'équipement utilisé samedi au Centre Durocher appartient à l'un ou l'autre des 40 bénévoles venus répandre du bonheur à coup de flash. «On n'a rien à envier aux studios professionnels», lance d'ailleurs M. Walker.
Souvenir mémorable
Le bénévole Pierre Bourget se souvient encore d'une jeune femme ayant participé à l'événement il y a quelques années, et qui s'était effondrée en larmes après s'être vue en photo. «Elle se trouvait belle», raconte-t-il.
Micheline Duschesneau, une habituée du Centre Durocher, faisait partie des 175 participants de cette année. Après s'être fait maquiller et coiffer par des bénévoles également sur place, elle a eu droit à 20 minutes de prise de photos. «C'est une super belle activité... Un cadeau de la vie», va-t-elle jusqu'à dire.
Le Soleil a même eu droit à sa propre séance photo improvisée après que des bénévoles interviewés eurent lancé l'idée de faire vivre l'expérience «de l'intérieur». Quelques poses, avec et sans toutou, et une photo de groupe plus tard, l'auteure de ces lignes est repartie toute souriante de cet événement servant d'abord et avant tout à faire plaisir. Comme quoi c'est mission accomplie.